NOUVELLES

Ukraine: 331 personnes ont été tuées depuis le cessez-le-feu a été conclu

08/10/2014 08:05 EDT | Actualisé 08/12/2014 05:12 EST

KIEV, Ukraine - Au moins 331 personnes ont été tuées dans l'est de l'Ukraine depuis qu'une trêve est intervenue le mois dernier entre les forces gouvernementales et les séparatistes pro-russes, ont indiqué mercredi les Nations unies.

Les combats se poursuivent d'ailleurs dans le bastion rebelle de Donetsk, notamment en ce qui concerne le contrôle de l'aéroport, ainsi qu'autour des villes de Debaltseve et de Schastye.

Au moins 3660 personnes ont perdu la vie depuis le début des affrontements, il y a six mois, selon l'ONU. L'organisation prévient que certains décès annoncés depuis la trêve du 5 septembre se sont possiblement produits avant cette date.

Les dirigeants municipaux de Donetsk ont révélé mercredi que trois civils ont été tués par des bombardements pendant la nuit. La ville semblait toutefois calme mercredi matin.

Le Haut-commissaire des Nations unies pour les droits de la personne, Zeid Ra'ad Al Hussein, a indiqué mercredi par voie de communiqué que la crise doit être résolue pour que les résidants de l'est de l'Ukraine puisse retrouver leurs droits à l'éducation, aux soins de santé, au logement et au travail. L'ONU estime que cinq millions de personnes sont privées de ces droits essentiels dans l'Est ukrainien.

Les rebelles et le gouvernement s'attribuent mutuellement la responsabilité des morts civiles.

Le document onusien cite le gouvernement ukrainien, qui affirme que plus de 4500 édifices résidentiels ont été endommagés ou détruits par les violences. Au moins 22 villes ou villages sont toujours privés d'eau courante, tandis que 93 autres sont privés d'électricité.

Le problème du logement se fait de plus en plus criant à l'approche de l'hiver, dans une région où le mercure peut plonger sous le point de congélation pendant plusieurs semaines. Des données gouvernementales datant de la mi-septembre indiquent que plus de 25 000 personnes logent actuellement dans des abris inappropriés pour l'hiver, selon l'ONU.

PLUS:pc