NOUVELLES

Le Mexique offre une nouvelle version du massacre de 22 personnes

08/10/2014 09:30 EDT | Actualisé 08/12/2014 05:12 EST

MEXICO - Le gouvernement mexicain a offert tard mardi une nouvelle version de ce qui s'est produit quand 22 criminels présumés ont été abattus par des soldats dans un entrepôt du sud du pays, en juin dernier.

Le procureur général Jesus Murillo Karam affirme maintenant que deux fusillades ont éclaté à San Pedro Limon, laissant la majorité des suspects morts ou blessés. Trois soldats seraient ensuite entrés dans l'entrepôt pour achever ceux qui avaient survécu.

Ces trois soldats seront accusés de meurtre, a-t-il dit, mais au total ce sont sept soldats et un lieutenant qui devront répondre d'accusations devant la justice militaire.

M. Murillo Karam affirme que cette plus récente version a été confirmée par une témoin. Il avait précédemment déclaré à l'Associated Press et au magazine Esquire, lors d'entrevues différentes, qu'une seule personne avait perdu la vie lors d'une fusillade, et que les 21 autres victimes avaient été tuées après s'être rendues.

Il n'a pas été possible mardi de rejoindre la témoin, qui a raconté à l'Associated Press avoir vu les soldats exécuter sa fille blessée de 15 ans. La femme s'est confiée sous le couvert de l'anonymat, par crainte de représailles.

L'armée avait tout d'abord annoncé que les 22 victimes avaient été tuées lors de la fusillade et que les soldats avaient secouru trois personnes enlevées. Plusieurs se sont toutefois demandé comment il était possible qu'un seul des huit soldats ait été blessé en affrontant des adversaires si nombreux.

Une visite de l'Associated Press sur les lieux a aussi révélé que plusieurs victimes semblaient avoir été exécutées à bout portant.

La témoin a dit avoir fait l'objet de pressions de la part des procureurs mexicains pour appuyer la version de l'armée, mais qu'elle a décidé de tout raconter en raison de l'exécution de sa fille.

PLUS:pc