NOUVELLES

Déraillement de train en Saskatchewan: les résidants peuvent rentrer chez eux

08/10/2014 11:27 EDT | Actualisé 08/12/2014 05:12 EST

WADENA, Sask. - Le chef du service des incendies de Wadena, en Saskatchewan, a indiqué mercredi que l'ordre d'évacuation avait été levé pour les résidants de la petite communauté de Clair, qui avaient dû quitter leur domicile après un déraillement de train survenu la veille.

Le chef pompier Harold Narfason a précisé que l'incendie était éteint et que tous les habitants de Clair — qui compte environ 50 résidants — et des fermes environnantes pouvaient regagner leur résidence.

«Il n'y a plus de risque pour le public, a expliqué M. Narfason, mercredi matin. Il n'y a aucune inquiétude à avoir en ce qui concerne les polluants dans l'air. Tout revient à la normale.»

M. Narfason a précisé que la décision de lever l'ordre d'évacuation avait été prise conjointement par le service des incendies, celui des urgences et des représentants du Canadien National (CN).

Le train de marchandises du CN a déraillé, mardi, à environ 190 kilomètres à l'est de Saskatoon. Certains des 26 wagons qui ont déraillé transportaient des produits du pétrole et ont pris feu.

Selon M. Narfason, une autoroute située tout près est toujours fermée pour permettre aux travailleurs de nettoyer les rails, mais elle devrait rouvrir d'ici 18 h. Il a ajouté que les employés devraient également enlever tout produit restant dans les wagons-citernes.

Le porte-parole du CN, Jim Feeny, a raconté que les employés avaient travaillé toute la nuit.

«Nous avons enlevé le dernier des wagons des rails et nous avons commencé à réparer le chemin de fer. Nous nous attendons à ce que les rails soient fonctionnels aujourd'hui (mercredi)», a-t-il assuré.

Des analyses environnementales ont été effectuées et les résultats seront transmis aux autorités et aux résidants, a-t-il ajouté, en soulignant que le Bureau de la sécurité des transports était également sur les lieux pour mener une enquête.

Lorsqu'on lui a mentionné le commentaire d'un résidant, qui avait indiqué que des travaux avaient récemment été effectués sur la section du chemin de fer où a eu lieu le déraillement, M. Feeny a rappelé que des travaux de maintenance étaient régulièrement effectués.

«Nous sommes constamment sur les rails. Le chemin de fer avait été inspecté visuellement lundi, la veille de l'incident, et on n'avait rien décelé. (...) Les rails étaient sécuritaires.»

«Nos équipes de maintenance sont sur ces rails sur une base quotidienne. Il est très possible que quelqu'un ait pu faire quelque chose à cet endroit, mais nous ne pouvons tirer aucune conclusion.»

M. Feeny a ajouté que le train respectait la limite de 40 kilomètres/heure sur cette portion du chemin de fer. Un opérateur et un conducteur se trouvaient à bord. Ils n'ont pas été blessés.

PLUS:pc