NOUVELLES

Corée du Sud: le capitaine du traversier qui a coulé s'excuse

08/10/2014 09:53 EDT | Actualisé 08/12/2014 05:12 EST

SÉOUL, Corée du Sud - Le capitaine du traversier sud-coréen qui a coulé au printemps, faisant quelque 300 morts, a présenté ses excuses mercredi.

Lee Joon-seok s'est excusé d'avoir abandonné le navire, mais il a dit qu'il ne savait pas que sa décision se traduirait par la mort d'autant de victimes.

Le capitaine et trois autres membres d'équipage font face à des accusations d'homicide, notamment pour avoir possiblement omis de se porter au secours des passagers lors du naufrage, en avril. Onze autres membres d'équipage font l'objet d'accusations moins graves.

Les 15 membres d'équipage accusés comptent parmi les premières personnes à avoir évacué le traversier Sewol quand il a commencé à se renverser.

Le capitaine Lee a déclaré au tribunal du district de Gwangju, dans le sud du pays, qu'il continuera à prier pour les morts jusqu'au jour de sa propre mort, selon ce que rapportent plusieurs médias sud-coréens, dont l'agence Yonhap. Il aurait aussi déclaré avoir commis un péché grave.

L'homme de 68 ans a ajouté que son intention n'était pas de tuer les passagers. Il a dit souhaiter que ses enfants et ses petits-enfants ne soient pas connus comme les descendants d'un meurtrier.

L'agence Yonhap dit que M. Lee a déclaré au tribunal avoir définitivement donné l'ordre d'évacuer le navire. Plusieurs survivants affirment plutôt qu'on leur a demandé à de multiples reprises de rester dans leurs cabines.

Environ six mois après le naufrage, 294 corps ont été retrouvés mais dix autres manquent toujours à l'appel. La majorité des victimes sont de jeunes étudiants qui participaient à un voyage scolaire.

Un verdict à l'endroit de M. Lee et des 14 autres personnes est attendu le mois prochain.

PLUS:pc