NOUVELLES

Bettman à l'aise avec son statut de doyen des hauts dirigeants dans le sport

08/10/2014 10:14 EDT | Actualisé 08/12/2014 05:12 EST

NEW YORK, États-Unis - Le commissaire Gary Bettman est parfaitement à l'aise avec son statut de doyen chez les hauts dirigeants des ligues sportives professionnelles en Amérique du Nord. D'être le plus âgé, eh bien ça c'est une histoire différente.

À sa 22e saison comme homme de tête de la LNH, Bettman est en voie d'être le commissaire qui est en poste depuis le plus longtemps, même s'il a le sentiment que le titre lui revient depuis plusieurs années.

Quand Bud Selig quittera son poste de commissaire du Baseball majeur, Bettman sera celui qui possède le plus d'ancienneté chez les leaders du sport professionnel baseball, football (NFL) et basketball (NBA), où Bettman a fait ses débuts sous les ordres du commissaire David Stern.

Le règne de Selig a commencé en septembre 1992, cinq mois avant que Bettman ne devienne le tout premier commissaire de la LNH. Selig a agit sur une base intérimaire jusqu'en juillet 1998.

«Je suis déjà le plus ancien, a précisé Bettman en entrevue avec l'agence «The Associated Press», mardi, à 24 heures de l'ouverture de la saison de hockey. Mais je deviendrai le plus âgé.»

Eh oui, aucun doute. Selig est âgé de 80 ans et Bettman de 62.

Les réalisations de Bettman sont nombreuses, incluant la croissance formidable de la ligue et quelques expansions qui ont porté le total d'équipes à 30. Sur ce dernier point, il insiste pour dire qu'il n'y a aucun plan afin d'augmenter le total d'équipes.

Ses deux décennies à la barre ont également comporté leur lot de problèmes, les principaux étant les trois lockouts. Un de ces conflits a provoqué l'annulation d'une saison complète, en 2004-05. Mais la ligue s'est admirablement bien remise sur les rails, et Bettman envisage l'avenir avec beaucoup d'optimisme.

«Nous sommes sur une séquence de saisons qui ont toutes été meilleures les unes que les autres, a-t-il affirmé. La saison dernière a peut-être été la meilleure de l'histoire de la ligue.»

La présentation de plusieurs matchs à l'extérieur et la finale de la Coupe Stanley, qui a opposé des équipes de marchés majeurs dans les villes de Los Angeles et de New York, ont certes contribué à susciter plus d'intérêt et à engranger plus de revenus.

Bettman se dit toujours autant motivé qu'à ses débuts, après toutes ces années. Jamais, il n'a envisagé de retourner dans la NBA, où Adam Silver occupe actuellement le poste.

«Jamais. C'est ici que je veux être, déclare-t-il. Je n'ai pas pensé à (retourner dans) la NBA au cours des 22 dernières années.»

PLUS:pc