DIVERTISSEMENT

«Shenanigans» de Fire/Works - Un lancement joliment imparfait (VIDÉO)

07/10/2014 12:45 EDT | Actualisé 07/10/2014 12:45 EDT
Courtoisie

C'est dans une Cinémathèque pleine à craquer que Fire/Works se préparait hier à lancer son deuxième album folk, Shenanigans. La formule 5 à 7 gratuite en a attiré plus d'un. Autant de gens dedans que dehors: ça s'entassait contre les murs, les bancs étant tous déjà occupés. Peu importe: la bonne humeur régnait dans la Salle Claude-Jutra.

Vers 18h, coup d'envoi. Jonathan Peters et David Lagacé, accompagnés pour l'occasion de Francis Ledoux et David Dupaul, se débrouillaient bien. Très bien. Mais pas le technicien de son, qui a visiblement (ou plutôt très audiblement) eu des problèmes avec la console. Une distorsion. Deux. Et puis trois. À la quatrième, on a pu se douter que la première chanson allait être en quelque sorte perdue dans les problèmes techniques.

Qu'à cela ne tienne: le duo montréalais en a profité pour faire ses remerciements avec humour. Après quelques minutes (et autres distorsions), le spectacle a pu recommencer. Et là, oui, on y était. Catapultés tête première dans l'univers doux, chaud de Shenanigans. Des chansons fortes, intenses, dont Staircase, Khym et Cardboard... Coup sur coup.

Le public, hypnotisé, n'a presque pas bronché lorsque les projections derrière le groupe, simples et vaguement superflues, ont soudainement laissées place au fameux écran multicolore de fin de diffusion. Flegmatiques, totalement absorbés par la musique, Peters et Lagacé n'ont même pas sourcillé.

C'est que si la Cinémathèque a connu quelques pépins lors de ce lancement ultra-couru, ça n'a pas déconcentré Fire/Works, qui est resté en plein contrôle. Les musiciens ont joué les pièces de Shenanigans avec justesse. Entre folk doux et vif à la fois, les chansons effleurent parfois, mais touchent toujours leur cible. Les voix graves et rauques de Peters et Lagacé s'agencent parfaitement, rappelant parfois Bon Iver ou Patrick Watson.

On ne peut que s'incliner face au talent. Un album qu'on peut définitivement déjà mettre dans la cour des grands. Sûrement une des meilleures sorties de 2014.

Shenanigans de Fire/Works, lancé sous l'étiquette Coyote Records, est maintenant disponible.

À lire aussi:

L'album «Shenanigans» de Fire/Works : finement fabriqué (VIDÉO)

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les sorties d'album de l'automne