NOUVELLES

L'Inde et le Pakistan s'échangent encore des tirs au Cachemire

07/10/2014 08:07 EDT | Actualisé 07/12/2014 05:12 EST

SRINAGAR, Inde - Des soldats indiens et pakistanais se sont de nouveau échangé des tirs et des obus de mortier mardi, le long de la frontière entre le Cachemire et le Pakistan, pendant que les deux adversaires continuent à s'attribuer la responsabilité des hostilités.

Au moins un Pakistanais a été tué et 22 autres personnes blessées pendant la nuit. Les violences avaient aussi fait neuf morts lundi.

Des dizaines de milliers de villageois qui résident près de la frontière ont pris la fuite pour se mettre en sécurité. Les télévisions indienne et pakistanaise ont montré des résidences détruites par des mortiers ou criblées de balles.

Ces affrontements comptent parmi les pires violations d'un cessez-le-feu conclu en 2003, même si des escarmouches mineures sont devenues la règle au fil des ans. Plusieurs sont aussi étonnés que la violence ait repris pendant l'Aïd, un mois musulman de festivités qui suit le Ramadan, et fait des victimes civiles.

Un policier pakistanais rapporte que des obus indiens sont tombés près du village de Bhagiari, faisant un mort et six blessés.

La violence a éclaté le long de la frontière de 200 kilomètres qui sépare la province pakistanaise du Punjab et la portion indienne du Cachemire. Le Pakistan contrôle aussi un secteur du Cachemire plus au nord, mais on ne rapporte pas de problèmes dans cette région.

Quelque 10 000 personnes se trouvaient mardi matin dans les refuges d'urgence ouverts par le gouvernement indien. Des milliers d'autres s'étaient rendues chez des proches.

Des observateurs onusiens sont attendus sous peu dans la région.

PLUS:pc