NOUVELLES

La valeur des permis de bâtir a reculé de 27,3 % en août, dit Statistique Canada

07/10/2014 09:44 EDT | Actualisé 07/12/2014 05:12 EST

OTTAWA - La valeur des permis de bâtir émis par les municipalités a plongé de 27,3 pour cent en août, après avoir grimpé d'au moins 10 pour cent pendant trois mois de suite, a indiqué mardi Statistique Canada.

Les économistes misaient en moyenne sur une chute de 12,5 pour cent, d'après les prévisions recueillies par Thomson Reuters.

L'agence fédérale a principalement attribué le recul à une baisse des intentions de construction d'immeubles non résidentiels au Québec et d'immeubles résidentiels en Ontario.

La valeur des permis de bâtir d'immeubles non résidentiels a retraité de 40,6 pour cent à 2,5 milliards $ en août, après quatre mois consécutifs de gains.

Les intentions de construction ont diminué dans sept provinces, a indiqué Statistique Canada, le Québec ayant contribué le plus à la baisse nationale.

L'économiste Nick Exarhos, de la Banque CIBC, a noté que la baisse du côté des permis non résidentiels «nuirait à certains des espoirs mis dans un revirement à la hausse soutenu des investissements des entreprises».

Les intentions de construction d'immeubles institutionnels ont reculé de 76 pour cent à 446 millions $ en août, après avoir progressé de 29,6 pour cent en juillet et de 149,3 pour cent en juin.

Entre-temps, la valeur des permis de bâtir de la composante commerciale a diminué de 12,1 pour cent à 1,6 milliard $ en août, après avoir avancé de 1,2 pour cent en juillet. La composante industrielle a échappé 15,2 pour cent à 454 millions $ en août, ce qui représentait son deuxième déclin mensuel consécutif.

La valeur des permis de bâtir du secteur résidentiel a retraité de 15,9 pour cent à 4,2 milliards $ en août, après avoir affiché cinq mois consécutifs de croissance. L'Ontario a connu les diminutions les plus importantes, suivie par la Colombie-Britannique et les provinces atlantiques, tandis que l'Alberta et trois autres provinces ont réalisé des gains.

La valeur totale des permis de bâtir a reculé dans six provinces en août. Les baisses les plus importantes ont été observées en Ontario et au Québec et, dans une moindre mesure, en Colombie-Britannique, a précisé Statistique Canada.

La Société canadienne d'hypothèques et de logement doit dévoiler mercredi ses chiffres sur les mises en chantier pour le mois de septembre.

D'après les prévisions recueillies par Thomson Reuters, les économistes s'attendent à ce que la cadence des mises en chantier au Canada ait grimpé à 196 100 le mois dernier, contre 192 400 mises en chantier en août.

PLUS:pc