NOUVELLES

Ebola: le mari de l'infirmière espagnole est placé en quarantaine

07/10/2014 09:12 EDT | Actualisé 07/12/2014 05:12 EST

MADRID - Le mari de l'aide-infirmière espagnole qui a été infectée par le virus d'Ebola en soignant un missionnaire rapatrié d'Afrique a lui aussi été placé en quarantaine.

Il s'agit de la première transmission connue du virus à l'extérieur de l'Afrique.

La directrice de la Santé publique espagnole, Mercedes Vinuesa, a déclaré au Parlement mardi que les autorités sont à établir une liste des autres personnes qui ont eu des contacts directs avec l'aide-infirmière, de manière à pouvoir les surveiller. Le couple n'a pas d'enfants.

Vingt-deux personnes avaient été rejointes mardi, dont des proches de l'aide-infirmière et des membres du personnel de l'hôpital d'Alcorcon où elle s'est présentée lundi.

L'aide-infirmière avait aidé à soigner un missionnaire âgé qui est décédé le 25 septembre dans un hôpital de Madrid où il était traité pour l'Ebola. L'homme avait été rapatrié de la Sierra Leone.

L'aide-infirmière a été hospitalisée à Madrid lundi. Le responsable des maladies infectieuses à l'hôpital Carlos III a révélé qu'elle est soignée avec le plasma sanguin d'un patient qui a survécu à l'Ebola. Un médicament expérimental, le favioiravir, est aussi disponible, au besoin.

Une deuxième infirmière qui avait soigné le missionnaire a été placée en quarantaine après avoir été prise de diarrhées; elle n'a toutefois pas de fièvre. Un ingénieur espagnol qui rentrait du Nigeria a enfin été mis en quarantaine, mais son premier test pour l'Ebola était négatif.

Une trentaine d'autres personnes qui ont aidé à soigner le prêtre sont aussi surveillées.

L'état de santé de l'aide-infirmière, qui n'a pas été identifiée publiquement, est stable et sa vie n'est pas en danger pour l'instant.

Les autorités espagnoles affirment que les gens qui ont été en contact avec elle sont à faible risque d'avoir été infectés et maintiennent que cela ne représente pas une menace pour la santé publique. Son mari a été placé en quarantaine par mesure de précaution, mais il ne donne pour l'instant aucun signe de la maladie.

Par ailleurs, une médecin norvégienne infectée par l'Ebola en Sierra Leone est arrivée à Oslo, où elle a été placée en quarantaine à l'hôpital universitaire de la ville.

La médecin travaillait pour Médecins sans frontières. L'organisation s'est félicitée d'avoir pu organiser son évacuation moins de 48 heures après que la découverte de l'infection.

PLUS:pc