NOUVELLES

Des frappes de drones tuent au moins 10 personnes au Pakistan

07/10/2014 06:34 EDT | Actualisé 07/12/2014 05:12 EST

ISLAMABAD - Deux frappes de drones, sans doute d'origine américaine, ont atteint un camp taliban dans une région tribale du Pakistan, tuant aux moins 10 présumés rebelles, ont indiqué les autorités, mardi.

Les frappes ont été réalisées à quelques heures d'intervalle au Waziristan du Nord, une région située près de la frontière afghane. Au cours des 24 dernières heures, trois frappes ont perturbé les activités dans ce secteur.

Le dernier missile a touché un camp abritant des talibans à Kundser, dans la région de Datta Khel, tuant quatre insurgés, ont dit deux officiers du renseignement. Ce camp est situé plus près de l'Afghanistan que celui atteint plus tôt dans la journée, ont-ils ajouté.

Des missiles sont aussi tombés sur une maison d'un présumé commandant taliban dans le village de Kund Ghar, dans le secteur de Shawal. Les autorités ont indiqué que six insurgés ont été tués et cinq autres ont été blessés au cours de cette attaque.

D'autres drones avaient atteint une maison dans le village de Mangrothi, dans ce même secteur, tuant quatre combattants, lundi.

L'armée pakistanaise a lancé une offensive importante au Waziristan du Nord, en juin. La région semi-autonome est devenue un refuge pour les extrémistes islamiques, locaux comme étrangers. Les insurgés ont fui à Shawal.

Les États-Unis pressent depuis longtemps le Pakistan de se montrer plus combatif contre les extrémistes dans les régions tribales. Les gouvernements afghans et pakistanais se sont mutuellement accusés de fermer les yeux sur les activités des extrémistes dans cette région frontalière.

Les attaques de drones américaines sont fort impopulaires au Pakistan. Les autorités d'Islamabad affirment qu'elles violent la souveraineté du pays et tuent et blessent trop souvent des civils.

Le président Barack Obama a défendu l'utilisation de drones, disant vouloir frapper des extrémistes représentant une menace contre les États-Unis là où les gouvernements locaux ne peuvent ou ne veulent agir.

PLUS:pc