NOUVELLES

Des accusations ont été déposées en lien avec un réseau de traite de personnes

07/10/2014 01:53 EDT | Actualisé 07/12/2014 05:12 EST

ORILLIA, Ont. - La police affirme que 18 femmes ont été secourues pendant une enquête nationale sur la traite de personnes.

Le sergent Peter Leone de la Police provinciale de l'Ontario a expliqué mardi que des groupes vulnérables, comme les nouveaux arrivants au Canada, sont souvent la cible d'exploitation.

Trente-trois accusations ont été déposées contre neuf personnes, notamment de séquestration, de fabrication et de distribution de pornographie juvénile, de voies de fait et de traite de personnes.

La police de Durham, près de Toronto, qui a participé à l'enquête, a précisé que le Code criminel décrit cette activité comme de la traite de personne, mais qu'il s'agit en fait d'«esclavage sexuel».

Vingt-six forces policières ont été impliquées dans cette opération dénommée Northern Spotlight, incluant celles de Québec, Toronto, Edmonton, Calgary, Regina, Saskatoon, Winnipeg et Halifax.

Un communiqué transmis par la police avait d'abord annoncé qu'une jeune fille de 12 ans faisait partie des personnes secourues, mais la police de Winnipeg a par la suite précisé que la jeune fille avait été interrogée dans le cadre d'une autre enquête.

PLUS:pc