NOUVELLES

Une demande d'action collective est déposée contre des géants de l'électronique

06/10/2014 04:36 EDT | Actualisé 06/12/2014 05:12 EST

VANCOUVER - Une requête en autorisation d'action collective contre des géants de l'électronique a été déposée dans quatre provinces, dont le Québec et l'Ontario.

Les requérants accusent Samsung, Hitachi, Panasonic, Sanyo, TDK et d'autres entreprises de s'être entendues depuis au moins 2005 pour augmenter le prix des petits condensateurs utilisés dans tous les appareils électroniques, du cellulaire jusqu'à la cuisinière. Cette collusion aurait permis à ces fabricants d'empocher jusqu'à 480 millions $.

L'avocat Tony Merchant a comparé ces fabricants à un cartel. Selon lui, le département de la Justice des États-Unis serait en train d'enquêter sur ces pratiques de fixation des prix.

Il a aussi dit que des milliers de milliards de condensateurs sont annuellement fabriqués et que les prix gonflés ont été ultimement refilés aux consommateurs.

Me Merchant a ajouté que des entreprises ayant dû acheter des condensateurs pour la fabrication de leurs produits et des consommateurs ont signé la requête. Selon lui, chaque Canadien pourrait être touché par cette action.

La demande a également été déposée en Colombie-Britannique et en Saskatchewan.

Une action collective doit être autorisée par un juge. Les allégations n'ont pas à être prouvées à ce stade.

PLUS:pc