NOUVELLES

Québecor vend ses actifs anglophones de Sun Media pour 316 millions de dollars

06/10/2014 08:52 EDT | Actualisé 06/10/2014 10:50 EDT
CP

La société Québecor vend sa division de 175 journaux et publications anglophones Sun Media à la corporation canadienne Postmedia pour la somme de 316 millions de dollars.

L'entreprise québécoise cède ainsi la bannière « Sun » - qui comprend notamment le Ottawa Sun, Toronto Sun, Winnipeg Sun, Edmonton Sun et le Calgary Sun - de même que des journaux communautaires et des publications spécialisées. La transaction inclut également le portail Canoe du Canada anglais, une partie de l'équipe des ventes nationales - située à Toronto - et l'imprimerie d'Islington, en Ontario.

La transaction survient à un moment où les publications subissent la concurrence des médias numériques et des autres plateformes technologiques. « Les revenus des journaux ont diminué au fil des ans, explique le communiqué de Québecor. Cette transaction survient donc à un moment où la presse écrite canadienne se doit absolument d'être consolidée pour assurer sa viabilité et être en mesure de concurrencer les médias numériques. »

Le fondateur de Québecor, Pierre Péladeau, avait échoué en 1996 dans sa tentative d'acheter Sun Media. C'est finalement son fils, Pierre Karl, qui réussit l'achat en 1998.

En cédant les publications à Postmedia, Québecor souligne qu'elles demeureront ainsi entre les mains d'un groupe canadien.

« Postmedia détient une grande expertise et a la capacité et la volonté d'investir pour développer à long terme ces publications, a déclaré le président et chef de la direction de Québecor et Québecor Média, Pierre Dion, par voie de communiqué.

Du côté de Postmedia, la direction se réjouit de mettre la main sur des actifs de qualité qui vont lui permettre d'améliorer son offre à ses lecteurs. « Nous avons l'intention d'exploiter les quotidiens de Sun Media dans les grands marchés avec nos publications existantes, comme à Vancouver où le Province et le Vancouver Sun [coexistent] depuis plus de 30 ans », a indiqué le grand patron de Postmedia, Paul Godrey.

Postmedia, qui est également l'éditeur du National Post, entend réaliser des synergies de 6 à 10 millions de dollars d'ici deux ans.

La transaction doit être approuvée par le Bureau de la concurrence. « Le Bureau de la concurrence examinera l'acquisition proposée des médias anglophones de QMI par Postmedia, y compris les journaux imprimés et les médias numériques », a déclaré le commissaire John Pecman. « Bien que la concentration de la propriété des médias puisse donner lieu à d'autres préoccupations relativement à l'intérêt public, le mandat du Bureau en vertu de la Loi sur la concurrence consiste à examiner les fusions exclusivement pour déterminer si elles auront vraisemblablement pour effet d'empêcher ou de diminuer sensiblement la concurrence. »

La Corporation Sun Media continuera d'assumer la gestion des actifs et des publications vendues dans l'intervalle.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter