NOUVELLES

Les Kurdes repoussent les combattants du groupe État islamique près de Kobani

06/10/2014 11:44 EDT | Actualisé 06/12/2014 05:12 EST

BEYROUTH - Les combattants kurdes qui défendent une ville syrienne près de la frontière avec la Turquie affrontaient lundi les militants du groupe État islamique, dans la foulée d'une vaste offensive lancée par les djihadistes et qui a fait des dizaines de morts.

L'Observatoire syrien des droits de la personne, à Londres, et un communiqué publié par les forces kurdes (YPK) font état d'au moins 45 morts près de Kobani, dimanche, dont une kamikaze kurde qui s'est donnée la mort, emportant avec elle une dizaine de djihadistes.

Kobani et les secteurs voisins sont attaqués depuis la mi-septembre, et les combattants de l'organisation État islamique se sont emparés de plusieurs villages kurdes.

L'assaut a chassé quelque 160 000 Syriens de chez eux et épuisé les forces kurdes, qui peinent à repousser les djihadistes en dépit des frappes aériennes de la coalition américaine.

Du côté turc de la frontière, une quinzaine de blindés turcs ont pris position sur une colline près de Kobani. Des bombardements intenses pouvaient être entendus plus bas et des colonnes de fumée s'élevaient de la ville.

Un obus a touché une résidence et une petite épicerie sur le territoire turc, sans faire de blessés. Au moins quatre personnes avaient été blessées lors d'un incident similaire dimanche.

Le communiqué des YPK révèle que 50 affrontements ont éclaté à Kobani dimanche. Soixante-quatorze djihadistes et 15 Kurdes auraient été tués. L'Observatoire rapporte plutôt la mort de 27 djihadistes et 19 Kurdes.

Les combattants kurdes offrent une résistance farouche et efficace au groupe État islamique, dont les forces ont pourtant mis en déroute les armées syrienne et irakienne pour s'emparer des vastes territoires dans les deux pays.

Les Kurdes peinent maintenant à tenir tête aux djihadistes, qui se sont emparés de chars, de batteries d'artillerie et d'autres puissantes armes lourdes en Syrie et en Irak.

PLUS:pc