NOUVELLES

Les bénévoles suspendent les recherches des femmes autochtones pour l'hiver

06/10/2014 12:41 EDT | Actualisé 06/12/2014 05:12 EST

WINNIPEG - Les bénévoles mettent fin à leur battue à Winnipeg pour trouver des indices sur les meurtres et disparitions de femmes autochtones.

Le groupe fouillait les rives de la rivière Rouge depuis que le corps d'une adolescente de 15 ans en a été repêché en août.

Les chercheurs ont trouvé des os, qui se sont avérés appartenir à des animaux, ainsi que des taies d'oreiller tachées de sang, un tapis ensanglanté, des prothèses dentaires et des vêtements.

Bernadette Smith, dont la soeur est disparue il y a six ans, affirme que les recherches sont devenues trop difficiles, avec la température qui chute et les feuilles qui recouvrent le sol.

Elle assure que les bénévoles continueront de draguer le fond de la rivière durant quelques semaines, lorsque le niveau d'eau baissera.

Les recherches reprendront ensuite au printemps.

PLUS:pc