NOUVELLES

Les avocats des présumés assassins de Surrey veulent l'annulation du verdict

06/10/2014 06:49 EDT | Actualisé 06/12/2014 05:12 EST

VANCOUVER - Les avocats de deux individus reconnus coupables de six meurtres commis dans un appartement de Surrey, en Colombie-Britannique, veulent que ce verdict soit rejeté à cause d'allégations d'inconduite policière impliquant un délateur anonyme.

Cody Haevischer et Matthew Johnston ont été condamnés à la peine automatique d'emprisonnement à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle avant 25 ans.

Leurs avocats ont demandé à la juge ayant présidé le procès de ne pas enregistrer le verdict afin qu'ils puissent présenter des preuves concernant une présumée inconduite policière impliquant le délateur connu sous le nom de E5.

Avant le début du procès, les procureurs de la Couronne et un tiers neutre nommé pour aider la cour ont discuté à huis clos sur la façon avec laquelle les policiers s'étaient occupés du délateur. Ni les avocats de la défense ni les accusés ont entendu les preuves présentées par cet informateur. Celui-ci n'a jamais témoigné au cours du procès.

Selon l'avocat de Johnson, Brock Martland, les apparences semblent indiquer que les policiers se sont, au mieux, mal occupés de leur délateur.

Les avocats veulent aussi soulevé des problèmes concernant les conditions de détention des accusés, particulièrement après leur arrestation en 2009.

D'autres exposés juridiques devront être entendus avant qu'une décision soit prise au sujet de la requête en abus de procédure.

Les meurtres ont été commis en octobre 2007. Quatre des victimes, Ryan Bartolomeo, les frères Michael Lal et Cory Lal, ainsi qu'Edward Narong étaient connus des policiers. Quant aux deux autres victimes, Christopher Mohan et Ed Schellenberg, elles auraient été au mauvais endroit, au mauvais moment.

Le chef des Red Scorpions, Jamie Bacon, est en attente de procès en rapport avec ces meurtres.

PLUS:pc