NOUVELLES

Le gardien Dustin Tokarski très heureux d'être numéro deux dans la LNH

06/10/2014 04:07 EDT | Actualisé 06/12/2014 05:12 EST

BROSSARD, Qc - Gardien numéro un dans les rangs mineurs, Dustin Tokarski ne voit aucun inconvénient de devoir s'adapter à son nouveau statut de réserviste dans la LNH.

«Hé, je suis très heureux d'être un membre du Canadien de Montréal, a lancé le gardien recrue, lundi. Et j'aurai la chance d'apprendre d'un des meilleurs gardiens au monde en Carey Price, c'est formidable.»

Tokarski, âgé de 25 ans, sait qu'être réserviste est une tâche ingrate et difficile, mais il a affirmé avoir très hâte de relever le défi.

«Je devrai redoubler d'ardeur à l'entraînement et rester bien concentré et prêt quand on accordera des repos à Carey, a-t-il élaboré. Je veux être là pour mes coéquipiers quand on fera appel à mes services.»

Tokarski remplace le vétéran Peter Budaj, qui était très apprécié de ses coéquipiers, particulièrement de Price. Il a dit avoir appris en même temps que tout le monde l'échange qui a envoyé Budaj chez les Jets de Winnipeg, dimanche.

«J'ai alors compris que ça augurait bien pour moi», a débité le jeune homme, toujours très calme.

Du côté du Canadien, le directeur général Marc Bergevin n'a pas voulu confirmé que Budaj avait demandé d'être échangé à l'issue de la dernière saison, comme l'a indiqué son agent Rolland Hedges, la veille.

«Il y a plusieurs facteurs qui nous ont incités à prendre la décision, a commenté Bergevin. Les principaux ont été la performance de Dustin en séries éliminatoires, le fait qu'il ait connu du succès dans tous les calibres de jeu, qu'il soit plus jeune et qu'il touche un salaire moins élevé (550 000 $ US).»

Tokarski a gagné ses galons en finale de l'Association Est, à la suite de la blessure qu'a subie Price dans le premier match contre les Rangers de New York. Utilisé à la place de Budaj, l'athlète natif de Watson, en Saskatchewan, a conservé une fiche de 2-3 avec une moyenne de buts accordés par match de 2,60 et un taux d'efficacité tirs-arrêts de 91,6 pour cent.

Le Canadien a tout de même perdu la série en six matchs.

Price pas consulté

Bergevin a dit que Price n'avait pas été impliqué dans le processus décisionnel et qu'on ne craint pas que la dynamique change avec l'arrivée de Tokarski.

«Dustin sait qu'il devient le substitut de Carey Price. Il voudra éventuellement s'établir comme numéro un dans la Ligue nationale, mais c'est un bon problème à avoir, a-t-il avancé. Qu'on regarde le cas de Cory Schneider chez les Canucks de Vancouver. Il est tellement devenu un bon réserviste que les Canucks ont obtenu un choix de premier tour au repêchage (des Devils du New Jersey). Tant mieux pour nous si Dustin devient un si bon réserviste qu'il vienne à représenter une bonne monnaie d'échange.»

Price a admis avoir perdu un précieux allié en Budaj, avec lequel il a pu s'entretenir après la transaction.

«Il voulait rester ici. Il comptait plusieurs amis dans l'équipe, a-t-il dit. L'attitude positive que Peter insufflait dans l'équipe à tous les jours va nous manquer. C'est une perte et je ne doute aucunement que les joueurs des Jets vont vite l'adopter.»

Quand on lui a souligné que les Jets venaient de soumettre le nom de Budaj au ballottage, Price a répondu en disant qu'il ne doute pas que son ami fasse sa place ailleurs dans la ligue.

Cela dit, Price s'est fait rassurant quant à la belle complicité que Tokarski et lui vont créer.

«J'ai appris à connaître 'Ticker' au cours de la dernière année, surtout en séries, a-t-il souligné. Nous nous sommes affrontés dans les rangs juniors, dans l'Ouest. Nous allons avoir un bon partenariat. Nous possédons des traits de personnalité semblables. Il est facile d'approche, pas compliqué. Nous développerons une bonne relation.

«'Buds' était expérimenté et 'Ticker' est une recrue, mais il a déjà beaucoup de vécu. Il comprend ce que ça représente de jouer ici», a conclu Price.

PLUS:pc