NOUVELLES

La Bourse de Toronto recule à l'approche de la saison des résultats financiers

06/10/2014 05:33 EDT | Actualisé 06/12/2014 05:12 EST

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en baisse, lundi, à l'approche de la nouvelle saison des résultats financiers des entreprises pour le troisième trimestre.

L'indice composé S&P/TSX a terminé la séance sur un recul de 46,66 points, à 14 743,12 points, pendant que d'importantes transactions étaient annoncées.

Québecor (TSX:QBR.B) a fait part de son intention de vendre ses activités médiatiques de langue anglaise à Postmedia Network Canada (TSX:PNC.B) pour 316 millions $. L'action de Québecor a reculé de 47 cents à 28,17 $, même si Valeurs mobilières Desjardins a amélioré son évaluation du titre à la suite de l'annonce, pour en recommander l'achat et lui donner un cours-cible de 29 $.

L'entente entre Québecor et Postmedia Network Canada touche 175 journaux et publications, incluant la chaîne de quotidiens de Sun Media. L'action de Postmedia a pris 25 cents à 2,50 $.

Puis, dans le secteur technologique, l'américaine Hewlett-Packard a annoncé son intention de se scinder en deux entreprises distinctes. La première se concentrera sur les ordinateurs personnels et les imprimantes, tandis que l'autre s'orientera vers le secteur des services technologiques, comme le stockage de données, les serveurs et les logiciels.

L'action de HP a grimpé de 4,75 pour cent à 36,87 $ US à la Bourse de New York.

De son côté, le dollar canadien a connu une très bonne séance lundi et s'est apprécié de 1,02 cent US à 89,84 cents US, ce qui lui permet d'effacer la lourde perte d'un quart de cent US qu'il avait affichée vendredi.

Les marchés boursiers américains ont aussi terminé la séance dans le rouge, alors que les résultats trimestriels de sociétés multinationales sont attendus plus tard cette semaine, notamment ceux du géant de l'aluminium Alcoa et des entreprises alimentaires PepsiCo et Yum Brands.

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a échappé 17,78 points à 16 991,91 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a glissé de 3,08 points à 1964,82 points et que l'indice composé du Nasdaq a perdu 20,82 points à 4454,8 points.

Les opérateurs font preuve de prudence puisqu'ils s'attendent à un ralentissement dans la croissance des bénéfices des entreprises pour le plus récent trimestre. À ce chapitre, ils s'inquiètent notamment de l'impact que pourrait avoir eu le dollar américain, qui s'est montré beaucoup plus vigoureux ces dernières semaines, atteignant même un sommet de quatre ans vendredi dernier.

La hausse du billet vert américain est attribuable, entre autres choses, à la glissade de l'euro face à une inflation quasi-inexistante et à de faibles données économiques.

À Toronto, les titres des transporteurs ferroviaires ont pesé sur le secteur industriel, qui a affiché un recul d'un peu plus d'un pour cent.

Mais l'action d'Air Canada (TSX:AC.B) a avancé de 31 cents à 8,18 $, la ligne aérienne ayant indiqué lundi que ses avions comptaient moins de sièges vides le mois dernier. Le transporteur a fait état d'un coefficient d'occupation de 84,7 pour cent pour septembre, en hausse par rapport à celui de 83,2 pour cent du même mois l'an dernier.

Air Canada a aussi annoncé avoir conclu une entente de principe sur une nouvelle convention collective de 10 ans avec le syndicat représentant ses pilotes.

Le secteur de l'énergie du parquet torontois a rendu 0,7 pour cent, même si le cours du pétrole brut a pris 60 cents US à 90,34 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York.

Le groupe des métaux de base a retraité de 0,1 pour cent, tandis que le prix du cuivre a rebondi de 4 cents US à 3,04 $ US la livre à New York.

Le secteur aurifère a pour sa part affiché le meilleur gain du jour, avec une progression d'environ 0,9 pour cent. Le cours du lingot d'or a gagné 14,40 $ US à 1207,30 $ US l'once à New York.

PLUS:pc