NOUVELLES

Haïti: ce n'est pas le navire de Christophe Colomb, dit l'Unesco

06/10/2014 11:50 EDT | Actualisé 06/12/2014 05:12 EST

PORT-AU-PRINCE, Haïti - L'épave retrouvée au large des côtes du nord d'Haïti n'est pas celle du Santa Maria, la navire mère perdu de Christophe Colomb, conclut l'agence culturelle des Nations unies.

Des experts de l'Unesco qui ont visité l'épave à la demande du gouvernement haïtien croient qu'elle est beaucoup plus récente, puisqu'ils y ont trouvé des objets de cuivre. Le Santa Maria aurait plutôt été assemblé de bois et de fer, a expliqué l'agence onusienne par voie de communiqué.

Le rapport — qui a été rédigé de manière «scientifique et neutre», selon l'Unesco — concède que l'épave du Santa Maria se trouve possiblement aujourd'hui sous terre, en raison de la forte sédimentation générée par les rivières voisines.

Un explorateur américain, Barry Clifford, avait annoncé en mai qu'il croyait avoir retrouvé le Santa Maria près de Cap-Haïtien, ce qui aurait représenté une découverte archéologique de grande importance.

Le navire a frappé un récif et été abandonné par Christophe Colomb en 1492. Plus d'une vingtaine de membres d'équipage ont été laissés derrière quand Colomb est reparti pour l'Europe.

La ministre haïtienne de la Culture avait déclaré à l'Associated Press, le mois dernier, qu'un examen préliminaire indiquait que l'épave n'était pas celle du Santa Maria. M. Clifford s'attendait à ce que le rapport de l'Unesco aille à l'encontre de sa position, mais il déplore que les experts onusiens n'aient jamais communiqué avec lui.

Le rapport de l'Unesco rappelle que M. Clifford a annoncé sa découverte aux médias avant d'informer le gouvernement haïtien de son intention de poursuivre ses recherches dans la baie de Cap-Haïtien. M. Clifford dit qu'il détenait le permis nécessaire.

PLUS:pc