NOUVELLES

Francis Bouillon est libéré par le Canadien

06/10/2014 11:00 EDT
ASSOCIATED PRESS
Montreal Canadiens' Francis Bouillon in action during an NHL hockey game against the Philadelphia Flyers, Wednesday, Jan. 8, 2014, in Philadelphia. (AP Photo/Matt Slocum)

À deux jours de l'ouverture de la saison 2014-2015, le Canadien de Montréal a libéré le vétéran défenseur Francis Bouillon.

Bouillon, 38 ans, avait accepté de se présenter au camp d'entraînement sans contrat dans l'espoir d'en décrocher un dernier. Son départ ouvre la porte à Jarred Tinordi pour qu'il amorce la saison à Montréal.

Laissé de côté plus souvent qu'à son tour au cours des sept matchs préparatoires du Tricolore, Bouillon conservait malgré tout une attitude exemplaire.

« Ma rencontre de ce matin avec Michel Therrien et Marc Bergevin a été très émotive. Je pense que mes chances étaient de 50-50 de me tailler une place. Mais j'étais conscient que l'équipe visait un virage jeunesse. C'est sûr que Tinordi et Beaulieu ont un bel avenir à Montréal », a d'abord lancé Bouillon.

Le vétéran originaire du quartier Hochelaga-Maisonneuve estime tout de même qu'il peut dire mission accomplie. « Le fait d'avoir été le dernier défenseur retranché est une victoire pour moi. En sortant des rangs juniors, je ne pensais pas pouvoir jouer dans la LNH durant 14 ans. J'ai mangé mon pain noir, mais le désir est encore là », a renchéri Bouillon.

Après la transaction qui a envoyé le gardien Peter Budaj aux Jets de Winnipeg, bien des observateurs croyaient que le directeur général Marc Bergevin utiliserait l'argent économisé pour offrir un nouveau pacte à Bouillon à titre de septième défenseur.

Avant l'ouverture du camp, Bouillon avait laissé entendre qu'il se tournerait du côté de la Suisse, où au moins quatre équipes auraient manifesté un intérêt pour ses services.

« Ça fait 20 ans que je pense à l'Europe. Maintenant, la décision devra être prise en famille. Elle implique un changement d'école pour mes enfants qui entrent au secondaire. J'ai encore le goût de jouer et je n'ai pas encore fait une croix sur la LNH », a expliqué Bouillon.

Bouillon a produit 149 points (32 buts, 117 passes) en 776 matchs de saison depuis ses débuts dans la LNH en 1999-2000, avec le Canadien. Il a également porté les couleurs des Predators de Nashville. Il a enfilé sept buts en avantage numérique, un en infériorité numérique et huit filets gagnants. Il a ajouté 11 points (4 buts, 7 aides) en 55 matchs des séries éliminatoires.

Bouillon a conclu en remerciant la direction du Tricolore de l'avoir traité avec classe jusqu'à la toute fin.

« C'est une page qui se tourne. L'un de mes meilleurs souvenirs restera mon tout premier match contre Toronto en 1999. Alain Vigneault et Réjean Houle m'avaient fait confiance et je leur en suis très reconnaissant. »

Le directeur général du Canadien Marc Bergevin a admis que la décision a été difficile à prendre dans le cas de Bouillon. « Ce n'est pas un boy's camp, c'est une équipe de hockey », conclut Bergevin.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les derniers repêchages du Canadien