NOUVELLES

Ebola: première contamination hors d'Afrique, le monde doit faire plus selon Obama

06/10/2014 03:55 EDT | Actualisé 06/10/2014 10:44 EDT
BRENDAN SMIALOWSKI via Getty Images
US President Barack Obama makes a statement to the press after a meeting in the Roosevelt Room of the White House October 6, 2014 in Washington, DC. Obama met with the national security team and senior staff on stopping the outbreak of Ebola. AFP PHOTO/Brendan SMIALOWSKI (Photo credit should read BRENDAN SMIALOWSKI/AFP/Getty Images)

Une aide-soignante espagnole qui avait traité deux missionnaires morts de la fièvre Ebola dans un hôpital à Madrid a contracté le virus, a annoncé lundi le gouvernement espagnol, confirmant la première contamination connue hors d'Afrique.

"C'est une professionnelle de la santé qui a soigné les derniers malades rapatriés et qui avaient été admis à l'hôpital Carlos III", a annoncé la directrice de la Santé publique, Mercedes Vinuesa, lors d'une conférence de presse à Madrid.

"Nous sommes en train de vérifier si tous les protocoles ont été respectés strictement" pendant le traitement des deux missionnaires, a ajouté la ministre de la Santé Ana Mato.

L'aide soignante, mariée et sans enfants, a été hospitalisée dans une unité spécialisée de l'hôpital d'Alcorcon, un faubourg sud de Madrid, après deux tests positifs au virus d'Ebola.

La ministre s'est efforcé de rassurer la population en affirmant que "toutes les mesures pour garantir la sécurité du personnel hospitalier qui la soigne et de toute la population étaient prises".

Le prêtre catholique Manuel García Viejo, âgé de 69 ans, médecin et directeur d'un hôpital en Sierra Leone, avait été rapatrié le 22 septembre dernier.

Soigné en isolement à l'hôpital Carlos III, il était mort trois jours plus tard. Pour éviter toute contamination, les médecins ont renoncé à l'autopsie et les restes avaient été incinérés.

La même procédure avait été suivie après la mort le 12 août dans le même hôpital d'un premier missionnaire atteint du virus, Miguel Pajares, 75 ans. Evacué du Liberia dans un avion médicalisé de l'armée espagnole, c'était le premier européen rapatrié avec le virus et le premier à succomber à la fièvre hémorragique.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Ebola: quarantaine en Sierra Leone