NOUVELLES

Un chien Mira à l'école secondaire Val-Mauricie de Shawinigan

06/10/2014 12:32 EDT | Actualisé 06/10/2014 12:33 EDT
Radio-Canada

L'école secondaire Val-Mauricie à Shawinigan accueille pour la première fois un chien Mira. Lexique, c'est son nom, est le compagnon à quatre pattes du jeune Vincent Gervais, atteint de dystrophie musculaire, une maladie dégénérative.

On connaît les chiens-guides Mira pour les aveugles et on entend de plus en plus parler des chiens d'assistance pour les enfants souffrant de troubles envahissants du développement et du trouble du spectre de l'autisme. Mais on connaît moins ceux qui aident les personnes handicapées.

C'est le cas de Lexique. Il est les mains et les jambes de son maître, Vincent. Depuis trois mois, le chien d'assistance Mira lui donne un coup de pouce au quotidien, même à l'école.

« Ç'a bien été. Je trouve qu'il s'est bien intégré. Il me suit partout. Il n'est pas trop stressé. » — Vincent Gervais, maître de Lexique

Au Québec, seule une dizaine de jeunes vont à l'école avec un chien d'assistance Mira. Lexique est le premier à faire son entrée à l'école secondaire Val-Mauricie.

« Durant les cours, il dort presque tout le temps, explique l'enseignante Julie Marcouiller. On l'entend de temps en temps ronfler ou grogner. C'est drôle. Les élèves trouvent ça bien comique. Mais non, dans l'ensemble, il écoute Vincent. »

Avant de l'accueillir, l'établissement a dû vérifier si des élèves étaient allergiques aux chiens. « On a communiqué avec tous les parents de l'école, raconte le directeur adjoint de l'école secondaire Val-Mauricie, Luc Dostaler. On a communiqué avec les parents aussi des jeunes de l'autobus. Il y avait quelques enfants de l'école qui avaient des allergies légères. On a pris les dispositions.

Coup de pouce et coup de coeur

Grâce à Lexique, Vincent a gagné en autonomie, mais son chien est aussi devenu son meilleur ami.

«Ça a changé mon moral. Parce que tu sais, j'étais tout le temps tout seul. Je trouvais ça long... le temps. Puis là, je peux jouer avec, puis ça me détend un peu.» — Vincent Gagnon, maître de Lexique

Un changement qui n'a pas échappé à sa mère, Julie Doyon. « Depuis qu'il a Lexique, il est toujours de bonne humeur. Il sourit. »

Lexique partagera la vie de Vincent pour au moins les cinq prochaines années.

Au Québec, il y a plus de 1000 utilisateurs de chiens Mira :

Environ 325 personnes aveugles;

Environ 325 personnes handicapées;

Environ 400 enfants souffrant de troubles envahissants du développement ou du trouble du spectre de l'autisme.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Blind: les non voyants en photos