NOUVELLES

« Si ça continue, on va la fermer notre région » - le maire de Saint-Siméon

06/10/2014 09:17 EDT | Actualisé 06/10/2014 09:17 EDT
Yves Marcoux via Getty Images

La santé économique de Charlevoix, qui a vu de nombreux emplois s'envoler au cours des derniers mois, préoccupe grandement plusieurs élus de la région, à commencer par le maire de Saint-Siméon et préfet de la MRC de Charlevoix-Est, Sylvain Tremblay.

Ce dernier lance un véritable cri du cœur. « Il y a énormément de pertes d'emploi [...] particulièrement dans des entreprises qui sont quand même des entreprises phares [...] On a besoin d'un plan d'action », dit le maire de Saint-Siméon.

Le son de cloche est le même du côté de Claudette Simard, mairesse de Saint-Urbain et préfète de la MRC de Charlevoix. « Pour une petite région comme la nôtre, c'est quand même assez inquiétant et préoccupant », dit-elle au sujet de sa région, qui regroupe quelque 28 000 résidents.

Au total, plus de 180 emplois ont été perdus depuis six mois dans la région de Charlevoix :

  • En avril, 60 emplois ont été supprimés chez General Cable, à La Malbaie;
  • En juin, l'entreprise Les serres Lacostes des Éboulements a annoncé la fin de ses activités pour novembre. 50 travailleurs seront mis à pied;
  • Récemment, Industries Cover de Baie-Saint-Paul a fait savoir qu'elle mettait la clé sous la porte, ce qui causera la perte de 40 emplois;
  • Le Veau de Charlevoix, aussi en difficultés financières, a récemment supprimé 18 emplois.

Sylvain Tremblay attribue ces pertes d'emplois à plusieurs facteurs.

« Plus on s'en va vers Charlevoix, plus on a des aspects qui sont plus ruraux comme économie. On a une population très vieillissante [...] On a peu de diversification économique. Le marché de Québec est proche, puis les gens ont tendance à déménager et c'est très grave, parce que plus ça va, plus ça s'accélère », explique-t-il.

En quête de solutions

Les deux élus ont réclamé une rencontre d'urgence avec la députée libérale de la circonscription de Charlevoix-Côte-de-Beaupré, Caroline Simard. La rencontre qui s'est tenue lundi midi visait à chercher des pistes de solution.

Sylvain Tremblay propose notamment de mettre en place des programmes locaux de formation. Il suggère aussi de développer l'industrie du savoir avec des laboratoires ou des campus de l'Université Laval pour diversifier l'économie de la région.

Le maire de Saint-Siméon souhaite doter la région de Charlevoix d'une expertise locale sur laquelle il faudrait miser économiquement.

Sylvain Tremblay est sorti satisfait de son entretien avec Mme Simard. Les élus ont convenu d'organiser une nouvelle rencontre avec tous les maires des MRC de Charlevoix et de Charlevoix dans les prochaines semaines.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Chômage au Canada: classement par province