NOUVELLES

Hamilton devance Rosberg au GP du Japon et augmente son avance en tête

05/10/2014 04:35 EDT | Actualisé 04/12/2014 05:12 EST

SUZUKA, Japon - Au volant de sa Mercedes, Lewis Hamilton a remporté un troisième Grand Prix de Formule Un consécutif, celui du Japon, pour augmenter son avance en tête du championnat des pilotes devant son coéquiper Nico Rosberg.

En raison d'un grave accident et de la forte pluie, la course a été interrompue au 47e tour, et n'a jamais repris. Les dirigeants du circuit ont choisi de ne pas relancer la course, confirmant du même coup la victoire de Hamilton. Sebastian Vettel, sur Red Bull, a pris la troisième place.

Les célébrations d'après-course ont été assombries par l'annonce du transport du pilote français Jules Bianchi, de l'écurie Marussia, vers l'hôpital après que son bolide eût percuté un véhicule de dépannage. Il était inconscient et aurait subi des blessures très sérieuses. Mais dans l'immédiat les autorités n'ont pas précisé la gravité de son état.

«J'ai savouré le moment uniquement lorsque j'ai pu dépasser Nico, a confié Hamilton. Ce fut un très bon résultat collectif, mais de toute évidence je suis très préoccupé par l'état de santé de Bianchi en ce moment.»

Hamilton s'est ainsi donné une priorité de 10 points sur son coéquipier au sommet du championnat des pilotes, avec encore quatre courses à disputer.

La pluie a aussi joué les trouble-fêtes dès les premiers tours, les neuf premiers se déroulant derrière la voiture de sécurité. Après que l'intensité de la pluie se soit résorbée et que la course puisse reprendre normalement, Hamilton a tout fait pour s'approcher le plus possible de son coéquipier, qui s'est élancé de la pole position.

Rosberg a conservé le premier rang jusqu'au 29e tour, lorsque le Britannique s'est amené à fond de train le long de la ligne des puits et a fait l'extérieur à Rosberg au virage no 1, s'emparant pour de bon des commandes de l'épreuve.

«J'étais beaucoup plus rapide que Nico, a admis Hamilton. Ce n'est pas un circuit favorable aux poursuites. Mais j'ai pu m'approcher, et lorsque j'ai pu utiliser mon système DRS pour me retrouver à sa hauteur, je l'ai dépassé.»

La course a commencé à l'heure prévue, mais la pluie a rapidement augmenté en intensité, limitant les pilotes à seulement deux tours sous le drapeau jaune derrière la voiture de sécurité.

Après une interruption de 10 minutes, la course a repris derrière la voiture de sécurité, sauf que le bolide Ferrari de Fernando Alonso s'est immobilisé en bordure de piste en raison d'un problème technique. L'Espagnol est rentré aux puits et a levé les bras vers le ciel en signe de frustration, sachant que sa journée de travail était terminée.

Le pilote Red Bull Daniel Ricciardo, qui occupe le troisième rang du classement des pilotes loin derrière Hamilton et Rosberg, a terminé quatrième devant le pilote McLaren Jenson Button.

Le duo de Williams, formé de Valtteri Bottas et Felipe Massa, a connu beaucoup d'ennuis sous la pluie et a dû se contenter des sixième et septième positions.

Ce n'est pas la première fois que la pluie a affecté la course de Suzuka. En 2004, la séance de qualifications du samedi avait été remise au lendemain en raison des averses abondantes qui avaient balayé le secteur.

La prochaine course de F1 sera le Grand Prix de Russie, qui sera disputé le 12 octobre à Sotchi — la station balnéaire située en bordure de la mer noire où ont été présentés les derniers Jeux olympiques d'hiver.

Dès cette saison, une victoire acquise le 23 novembre au Grand Prix d'Abu Dhabi — le dernier de la campagne — vaudra 50 points de classement, plutôt que 25. L'objectif est de conserver l'intérêt de la course au championnat jusqu'à la fin du calendrier de F1.

PLUS:pc