NOUVELLES

Evan Bush sauve les meubles, l'Impact fait match nul 0-0 face au Fire

05/10/2014 07:27 EDT | Actualisé 05/12/2014 05:12 EST

BRIDGEVIEW, États-Unis - Evan Bush a été tout à fait étincelant devant le filet de l'Impact de Montréal et a permis aux siens de soutirer un verdict nul de 0-0 au Fire de Chicago, dimanche.

Le gardien américain, qui avait connu quelques difficultés dans la défaite de 2-0 subie aux mains du Crew de Columbus la semaine dernière, a pris les grands moyens pour se racheter. Il a frustré les attaquants du Fire à huit reprises pour signer son troisième jeu blanc en 10 rencontres cette saison.

Bush a amorcé sa soirée de travail en volant littéralement un but à Quincy Amarikwa dès la neuvième minute de jeu. Ce dernier était certain d'avoir réussi à tromper la vigilance du gardien à l'aide d'une frappe du haut de la surface, mais le portier a plongé à sa gauche même s'il a été pris à contrepied sur la séquence.

Bush a remis ça à la 43e minute en plongeant à nouveau à sa gauche pour stopper la frappe de Florent Sinama-Pongolle, qui avait reçu le centre flottant de la tête de Amarikwa.

L'Impact (6-18-7) s'est montré bien discret en début de rencontre et sa seule véritable menace est survenue à la 34e minute lorsque Gorka Larrea est entré sur le flanc droit et a tenté de déjouer le gardien Sean Johnson dans la partie supérieure, sans succès.

La formation montréalaise, qui était dirigée par Mauro Biello puisque l'entraîneur Frank Klopas purgeait un match de suspension, a surtout menacé en fin de match mais n'a pu percer la défensive du Fire (5-8-18). L'Impact n'a effectué que deux tirs cadrés dans le match.

«Nous nous sommes battus aujourd’hui, a déclaré Biello. Ils ont eu beaucoup de possession en début de match, mais nous sommes revenus dans le match et nous avons travaillé pour ce match nul. Nous sommes contents de mettre fin à une séquence de défaite sur la route.»

Calum Mallace a bien failli ouvrir la marque à la 80e minute à la suite d'une belle manoeuvre dans la surface, mais Johnson lui a servi la médecine de Bush en plongeant pour garder les siens en vie.

Le jeu s'est animé dans les arrêts de jeu alors que les deux formations ont obtenu de bonnes occasions de se sauver avec la victoire. Gonzalo Segares a une fois de plus mis Bush à l'épreuve en décochant une frappe à bout portant qui a été repoussée du bout des doigts.

Quelques instants plus tard, Issey Nakajima-Farran a servi une longue passe à Marco Di Vaio, qui a fait son entrée dans le match à la 66e minute, mais Johnson est sorti très loin de son filet pour dégager le ballon après avoir effectué quelques jongleries.

«Ce n’est pas le style de jeu que nous préférons, mais quelques fois, tu dois jouer plus dur et batailler ferme, a mentionné le défenseur Heath Pearce. Nous étions une bonne opposition en deuxième demie. Lorsque tu joues de la sorte, tu peux obtenir un résultat.»

N'ayant toujours pas connu la victoire sur les terrains adverses cette saison, l'Impact accueillera le Revolution de la Nouvelle-Angleterre samedi prochain au Stade Saputo.

PLUS:pc