POLITIQUE

VIDÉO - La poignée de main glaciale entre Lisée et PKP

04/10/2014 04:05 EDT | Actualisé 06/10/2014 11:54 EDT

SHERBOOKE - L'image parle d'elle-même. Jean-François Lisée a voulu serrer la main de Pierre Karl Péladeau devant les journalistes samedi matin pour présenter une image d'unité entre les candidats pressentis. L'accueil ne fut pas des plus chaleureux.

Bon joueur, Jean-François Lisée a lui-même retweeté la vidéo en ajoutant: «Un débat de fond, sur un principe essentiel, mais entre indépendantistes qui se respectent et se serrent la main».

Le député de Rosemont avait affirmé la veille que Pierre Karl Péladeau ne peut demeurer à la fois actionnaire de contrôle de Québecor et politicien. À son arrivée à la conférence des présidents qui décidera des règles de la course à la chefferie, l'homme d'affaires a affirmé qu'il n'entend pas vendre ses actions.

Le débat s'est ensuite transporté sur Twitter.

Pascal Bérubé, qui a déjà annoncé son appui à Pierre Karl Péladeau, a affirmé que M. Lisée était le seul à souhaiter que PKP se départisse de ses actions de Québecor .

Après avoir souligné que l'ex-candidat Pierre Céré partage son avis, M. Lisée a rétorqué en faisant un parallèle avec le PLQ et Gesca.

Peut-être pour apaiser les tensions, Pascal Bérubé a ensuite envoyé ce clin d'oeil à son collègue.

Sans aller jusqu'à dire qu'il a rappelé à l'ordre ses deux élus, le chef intérimaire du PQ a promis en fin de journée que les hostilités étaient terminées pour le moment. «Les gens ont baissé pavillon et ont serré leurs machines à tweeter pour la fin de la journée, et c'est tant mieux», a-t-il dit.

INOLTRE SU HUFFPOST

Qui pourrait prétendre à la chefferie du PQ?