NOUVELLES

Un propriétaire de chiens écope d'une peine de prison d'au moins 15 ans

03/10/2014 04:17 EDT | Actualisé 03/12/2014 05:12 EST

LANCASTER, États-Unis - Un propriétaire de pit bull reconnu coupable de meurtre non prémédité après que ses chiens eurent mortellement attaqué une femme a été condamné vendredi à la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle avant 15 ans.

Alex Donald Jackson, âgé de 31 ans, a été reconnu coupable le mois dernier de la mort de Pamela Devitt; la sexagénaire prenait une marche matinale dans la ville de Littlerock lorsque quatre des chiens de Jackson ont sauté par-dessus une clôture et l'ont attaquée dans la rue. La femme se trouvait seule, n'avait pas de téléphone et personne ne se trouvait près d'elle. Le temps que les secours arrivent sur place, elle avait été mordue de 150 à 200 fois de la tête aux pieds, et un bras avait été tranché. Elle est décédée après avoir perdu trop de sang.

Jackson a d'abord été arrêté lorsque des policiers cherchant les chiens ont découvert une opération de culture de marijuana dans sa maison. Il a plus tard été accusé de meurtre lorsque l'ADN de la victime a été découvert sur la fourrure ensanglantée de ses chiens.

En 2001, le meurtre de Diane Whipple par un animal, dans le corridor attenant à son appartement de San Francisco, avait mené à la condamnation de son voisin pour meurtre non prémédité. Une autre affaire similaire est en cours au Michigan.

La théorie derrière de telles poursuites est que l'accusé a agi de façon si dangereuse qu'il devait savoir que cela risquait de mener à la mort d'une personne — même sans viser spécifiquement cet objectif.

En Californie, les procureurs de la Couronne de la Cour supérieure du comté de Los Angeles réclamaient une peine à perpétuité sans libération conditionnelle avant 24 ans pour le meurtre et les condamnations pour les armes et la drogue. Les chiens surveillaient la plantation de cannabis de Jackson et il savait que les animaux étaient dangereux, a soutenu le procureur de district adjoint Ryan Williams.

PLUS:pc