POLITIQUE

Situation patrimoniale: PKP n'a par l'intention de vendre se actions

03/10/2014 09:47 EDT | Actualisé 03/10/2014 09:47 EDT
FOTOimage

Le député péquiste de Saint-Jérôme, Pierre-Karl Péladeau, a répondu vendredi à Jean-François Lisée concernant sa situation patrimoniale sur Facebook.

«Mon collègue de l’Assemblée nationale, le député de Rosemont, Jean-François Lisée s’est exprimé sur ma situation patrimoniale en disant : "Il faut choisir, on fait de la politique ou on est patron de presse". Le choix que j’ai fait et que je vais continuer à faire est de respecter les lois telles qu’elles existent», répond PKP.

Le député péquiste «croit que toutes les autres questions sont hypothétiques et dans ces circonstances, ne requièrent pas de réponses hypothétiques» mais assure qu'il n'a pas l’intention de vendre les actions qu'il détient dans Québecor.

«Probablement aussi que mon collègue a confondu dirigeant d’entreprise – ce que j’ai été pendant près de 28 ans avant de me présenter comme candidat du Parti Québécois dans le comté de Saint-Jérôme - avec patron de presse», souligne PKP en réponse aux propos de Jean-François Lisée.

Le député de Rosemont n'est pas le premier politicien à reprocher à PKP sa situation patrimoniale. Jeudi déjà, le chef de la CAQ, François Legault avait déclaré : «Il y a un conflit d'intérêts entre le fait que monsieur Péladeau détienne des intérêts dans le groupe le plus important de médias au Québec et fasse de la politique».

INOLTRE SU HUFFPOST

Pierre Karl Péladeau à Saint-Jérôme