NOUVELLES

Marco Di Vaio confirme son départ de l'Impact de Montréal

03/10/2014 07:48 EDT | Actualisé 03/10/2014 07:48 EDT
PC

La photo d'équipe de l'édition 2014 de l'Impact de Montréal laissait déjà présager d'un portrait appelé à changer au cours des prochains mois.

Un texte de Jean-François Chabot

Le premier joueur de franchise de l'histoire de l'Impact en MLS, Marco Di Vaio, vient d'entreprendre son dernier mois en sol montréalais.

Au terme d'une séance d'entraînement sous le signe de l'enthousiasme, c'est sous le soleil que le prolifique italien est venu confirmer son départ prochain.

« Ma position est déjà connue. Je vais m'asseoir avec la direction de l'équipe pour planifier ma sortie. Ce n'est plus une question mentale ou physique. C'est uniquement une affaire purement familiale », a expliqué Di Vaio.

Afin de laisser le meilleur souvenir possible aux partisans, il souhaite continuer à marquer des buts et de bien profiter de ses cinq derniers matchs avec l'Impact, dont sa dernière présence au Stade Saputo, le samedi 25 octobre face au D.C. United.

Di Vaio n'a pas voulu commenter les informations voulant qu'il retourne travailler au sein de l'organisation du Bologne FC, club italien avec lequel il s'alignait avant de joindre les rangs de l'Impact.

Bernier incertain

Un autre membre de l'édition actuelle n'a pas de certitude quant à sa présence sur la prochaine photo d'équipe en 2015.

Le contrat du capitaine Patrice Bernier arrivera à terme à la fin de la saison. Même s'il se voit encore jouer au soccer professionnel pour un an ou deux, il ne sait pas si ce sera à Montréal.

« On verra une fois la saison terminée, on pourra entamer les négociations. C'est sûr que je ne voudrais pas quitter après le genre de saison que l'on vient de connaître. L'idéal pour moi serait de finir ma carrière chez moi. Mais dans le monde du sport, on ne sait jamais », a indiqué Bernier.

La relève

Il ne faudrait pas s'étonner de voir les jeunes obtenir de plus en plus de temps de jeu au cours des cinq rencontres que l'Impact doit encore disputer d'ici la fin octobre.

L'entraineur adjoint Mauro Biello dit avoir déjà vu de bonnes choses sur le terrain de la part des espoirs.

« On a eu une saison difficile, nous sommes derniers au classement. Ça reste une saison qui a donné à voir un beau potentiel pour l'avenir. Le fait que nous soyons qualifiés pour les quarts de finale de la Ligue des Champions CONCACAF est déjà un accomplissement. On veut bien terminer cette saison et repartir du bon pied l'an prochain. »

Un de ceux sur qui pourrait bien retomber la responsabilité de combler le départ de Di Vaio et le jeune attaquant Jack McInerney. À 22 ans, l'Américain se voit déjà occuper un rôle plus important dès l'an prochain.

« Déjà en venant à Montréal, je m'attendais à jouer plus souvent. Je me vois encore jouer ici l'an prochain. Il y aura la question du contrat à régler, mais j'aimerais bien continuer ici. Marco (Di Vaio) représente une grosse pointure à combler, mais j'ai beaucoup appris en jouant avec lui. Je souhaite mettre ses enseignements en application. » a dit McInerney.

Il estime aussi qu'il est important pour les jeunes de pouvoir montrer ce dont ils sont capables et de tisser des liens entre eux en vue de la prochaine saison.

Parmi les derniers objectifs communs de l'édition 2014, celui d'empêcher le Toronto FC de participer aux éliminatoires fait l'unanimité.

Au sein de l'Impact, on a encore en mémoire la défaite subie contre le FC dans le dernier match de la saison 2013.

Il leur avait fallu attendre le résultat du duel entre les Redbulls de New York et le Fire de Chicago pour accéder aux séries.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter