NOUVELLES

Les Broncos libèrent Matt Prater juste avant la fin de sa suspension de 4 matchs

03/10/2014 07:11 EDT | Actualisé 03/12/2014 05:12 EST

ENGLEWOOD, États-Unis - Seulement 300 jours après avoir inscrit son nom dans le livre des records grâce au plus long botté de placement dans l'histoire de la Ligue nationale de football (NFL), Matt Prater est à la recherche d'un emploi.

Les Broncos de Denver ont coupé les liens avec le vétéran de huit saisons, qui était sur le point de revenir au jeu après avoir complété une suspension de quatre matchs.

Cette décision signifie que Brandon McManus occupera la position de botteur de précision à temps plein avec les champions en titre de l'Association américaine.

Dès le moment où les Giants de New York l'ont échangé aux Broncos, vers la fin du mois d'août, McManus a vu Denver non pas comme une escale, mais une destination. Le mois dernier, il avait déclaré qu'il voulait convaincre l'équipe qu'il était l'homme de la situation, non Prater.

Malgré tout, il a été surpris de réaliser l'exploit.

«Matt a connu une excellente saison l'an dernier, et il a eu sa large part de succès. Je le considère toujours parmi les trois meilleurs botteurs dans la NFL, a déclaré McManus. L'occasion que me donnent les Broncos prouve qu'ils ont confiance en moi, et j'en suis emballé.»

Le directeur général John Elway a reconnu que le licenciement de Prater, qui comptait le plus d'années d'ancienneté chez les Broncos, avait été «une décision de football très difficile».

Mais peut-être pas sur le plan financier. Prater devait recevoir un salaire de base de 2,294 millions $ cette saison et de 3,25 millions l'an prochain. McManus touche 420 000 $ en 2014 et doit recevoir 510 000 $ l'an prochain.

Cet écart de 4, 6 millions $ pourrait aider les Broncos à conclure des ententes à long terme avec Demaryius Thomas, Julius Thomas et Chris Harris fils.

«McManus a mérité la chance de continuer de botter pour notre équipe à cause de ses excellentes performances pour amorcer la saison, a affirmé Elway. Il botte avec beaucoup de puissance, et nous avons confiance en lui autant lors des bottés de précision que lors des bottés d'envoi.»

Cet été, McManus a livré une chaude lutte à Josh Brown, le botteur en poste chez les Giants de New York, comme il l'avait fait l'année précédente à Indianapolis face à Adam Vinatieri. En gardant McManus, les Broncos devront céder aux Giants un choix de 7e ronde en 2015.

Prater avait donné aux Broncos des raisons de s'inquiéter, non seulement à cause de ses gaffes, mais aussi à cause de ses piètres performances pendant les matchs préparatoires, qu'il a imputées à la sanction potentielle qui pesait alors sur lui.

Prater était régi par le programme de traitement de la toxicomanie de la NFL, qui englobe la consommation d'alcool, depuis son arrestation pour conduite avec des facultés affaiblies le 12 août 2011. À l'origine, il faisait face à une suspension d'un an, mais son avocat est parvenu à réduire la sanction à quatre matchs.

Prater a mené la NFL l'an dernier, grâce à 25 placements en 26 tentatives, incluant un botté de précision d'une distance de 64 verges, un record, contre les Titans de Tennessee, le 8 décembre. Il a également dominé la ligue pour le nombre de bottés d'envoi non retournés, avec 81.

Lors des matchs préparatoires, Prater a raté deux de ses quatre tentatives, dont une de 49 verges dans un revers de 18-17 contre les Texans de Houston, après avoir appris, avant le botté d'ouverture, qu'il serait suspendu.

Le teneur des Broncos, Britton Colquitt, croit que Prater ne sera pas au chômage bien longtemps.

«Je pense qu'il y aura au moins 20 équipes qui vont vouloir lui faire une offre. Et il aura le choix, parce qu'il est tellement bon. Personne ne peut contester cela. Il est probablement au milieu de sa carrière. Il pourrait se retrouver à Kansas City ou Oakland ou San Diego.»

PLUS:pc