POLITIQUE

La citation de la semaine - Lisée et un malaise nommé PKP

03/10/2014 11:35 EDT
PC

«Il faut choisir, on fait de la politique ou on est patron de presse, les deux choix sont très légitimes, mais on ne peut pas faire les deux en même temps» - Jean-François Lisée

QUÉBEC - Alors qu'une importante réunion a lieu samedi pour décider des règles de la course à la chefferie du Parti québécois, le député Jean-François Lisée s'est prononcé clairement contre le double rôle de patron de presse et de député de son collègue Pierre Karl Péladeau.

«Il faut choisir, on fait de la politique ou on est patron de presse, les deux choix sont très légitimes, mais on ne peut pas faire les deux en même temps», a-t-il confié au Journal de Québec.

Député de Saint-Jérôme et candidat pressenti à la succession de Pauline Marois, Pierre Karl Péladeau est toujours l'actionnaire de contrôle de Québecor, soit le plus grand groupe médiatique de la province.

M. Lisée n'est pas le seul à émettre des réserves sur ce double rôle de son collègue péquiste.

Le chef de la CAQ, François Legault, estime que PKP doit carrément vendre sa participation dans Québecor.

L'option d'une fiducie sans droit de regard, souvent évoquée, n'est pas suffisante pour le chef de la CAQ. «Ça ne change absolument rien que les actions soient mises en fiducie puisqu'il a un bloc de contrôle, dit-il. C'est évident qu'il n'y a aucun fiduciaire qui va vendre ces actions-là. Dans ce cas-là, ça ne s'applique pas, la fiducie.»

Plus prudent, le premier ministre Philippe Couillard s'est prononcé du bout des lèves sur la situation de Pierre Karl Péladeau. «Je crois que ça pose une situation difficile», a-t-il concédé.

Le premier ministre affirme qu'il ne veut pas se mêler de la course à la chefferie du PQ. «Moi, je ferai des commentaires s'il est élu chef du parti et s'il devient chef de l'opposition», dit-il.

En entrevue sur les ondes de RDI jeudi soir, Pierre Karl Péladeau a refusé de s'engager à mettre ses actions dans une fiducie sans droit de regard s'il devait se lancer dans la course à la chefferie. Le député de Saint-Jérôme a jugé la question «hypothétique».

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Qui pourrait prétendre à la chefferie du PQ?