NOUVELLES

Le CIO ne relancera pas la course aux Jeux olympiques de 2022

02/10/2014 10:44 EDT | Actualisé 02/12/2014 05:12 EST
ASSOCIATED PRESS
International Olympic Committee (IOC) President Thomas Bach listens to a reporter's question during a news conference at the office of the PyeongChang Organizing Committee for the 2018 Winter Olympic Games in Seoul, South Korea, Thursday, Nov. 21, 2013. Bach is on a two-day trip on the last leg of his four-city Asian tour. South Korea's eastern city PyeongChang is the host city for the 2018 Winter Olympics. (AP Photo/Lee Jin-man)

LONDRES - Le président du CIO Thomas Bach a déclaré que le Comité international olympique (CIO) ne relancera pas le processus de mise en candidature pour les Jeux olympiques de 2022, en dépit du retrait d'Oslo qui signifie qu'il ne reste plus que deux villes dans la course.

Bach a mentionné à l'Associated Press que le CIO «respectera ses engagements» et «que nous ne pouvons, ni ne voulons modifier les règles au milieu de la course».

Oslo s'est retirée de la course mercredi après que le gouvernement norvégien eut refusé d'offrir des garanties financières pour l'organisation des JO.

Oslo est devenue la quatrième ville à se retirer, ce qui signifie qu'il ne reste que deux villes candidates: Pékin, en Chine, et Almaty, au Kazakhstan.

Bach a ajouté que «c'était de toute évidence une décision politique» prise par un gouvernement de coalition minoritaire.

Il a ajouté qu'Oslo «avait vraiment raté une belle opportunité pour le sport et le peuple de Norvège».

Le CIO va choisir la ville-hôte des JO de 2022 en juillet prochain.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

La cérémonie de clôture des Jeux de Sotchi en images