NOUVELLES

L'ONU s'oppose aux restrictions de vols dans les pays touchés par l'Ebola

02/10/2014 07:12 EDT | Actualisé 02/12/2014 05:12 EST

L'Organisation des nations unies (ONU) croit que les transporteurs aériens devraient continuer à pouvoir offrir des vols à destination et en provenance des pays d'Afrique de l'ouest touchés par l'épidémie d'Ebola, malgré un premier cas qui s'est déclaré aux États-Unis.

Stéphane Dujarric, le porte-parole du secrétaire-général, a rapporté jeudi qu'il était très important de ne pas isoler ces pays, ce qui empirerait leur situation économique et politique. De plus, les organismes d'aide humanitaire ont besoin d'accéder à ces régions.

Le premier patient atteint d'Ebola aux États-Unis vient du Liberia, le pays le plus durement touché par l'épidémie. Il rendait visite à sa famille au Texas. Son itinéraire l'a amené à Bruxelles et à Washington avant Dallas.

M. Dujarric a insisté sur l'importance d'évaluer les voyageurs avant le départ et après l'arrivée.

L'ONU est foncièrement contre les restrictions de vols dans les pays touchés par l'épidémie d'Ebola. L'organisation a perdu un employé au Liberia, «probablement» à cause de la maladie.

PLUS:pc