POLITIQUE

Lise Thibault a été victime d'une crise de panique, pas d'épilepsie, à la veille de son contre-interrogatoire

02/10/2014 12:19 EDT | Actualisé 02/10/2014 12:24 EDT
CP

Ce n'est pas d'une crise d'épilepsie, mais bien d'un épisode de panique dont a été victime Lise Thibault au moment de son contre-interrogatoire lors de son procès pour fraude et abus de confiance, à la fin juillet.

Un texte de Yannick Bergeron

Le rapport médical déposé à la cour, ce matin, fait état d'un « épisode d'attaque de panique sévère allant jusqu'à la dissociation, en lien direct avec le stress du procès », a indiqué le médecin de famille de la femme de 75 ans, dans une lettre adressée au tribunal.

L'ex-lieutenante-gouverneure était absente. Son avocate, Me Kim Hogan, estime qu'il faudra au moins un mois pour que l'état de santé de Lise Thibault s'améliore, le temps de constater si la médication est appropriée.

Le juge Carol St-Cyr a fixé la suite de son procès au 8 décembre pour quatre journées d'audiences. L'avocat de la poursuite, Me Marcel Guimont, pourra alors poursuivre son contre-interrogatoire interrompu après une journée seulement.

Le 1er août dernier, Lise Thibault ne s'était pas présentée devant le tribunal au lendemain du contre-interrogatoire de la Couronne. À ce moment, son avocat, Me Marc Labelle, avait indiqué qu'elle avait fait une crise d'épilepsie.

Les procédures contre l'ex-lieutenante-gouverneure s'étirent depuis maintenant cinq ans au palais de justice de Québec.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

LES RÉACTIONS SUR TWITTER