NOUVELLES

Les Pirates feront face à plusieurs questions lors de la saison morte

02/10/2014 11:35 EDT | Actualisé 02/12/2014 05:12 EST

PITTSBURGH, États-Unis - Les spectateurs ont commencé à chanter dès que Russell Martin est arrivé dans la boîte des frappeurs en début de neuvième manche, mercredi. Puisque la victoire dans le match des meilleurs deuxièmes contre les Giants de San Francisco était hors de portée, les partisans encore présents au PNC Park ont offert une chaleureuse ovation au leader de l'équipe, qui l'a guidée vers une deuxième participation d'affilée aux éliminatoires. Il y avait aussi un message de la part des partisans, qui souhaitent le voir revenir avec l'équipe le printemps prochain.

Le receveur, qui pourrait devenir joueur autonome cet hiver, a cogné un ballon au champ centre. Martin est retourné vers l'abri et a salué la foule qui scandait son nom.

«C'est certainement parmi les moments les plus spéciaux de ma carrière», a noté Martin.

Malgré une fin de saison abrupte en vertu d'un revers de 8-0 contre les Giants, les Pirates ont plusieurs raisons d'être optimistes en prévision de la prochaine saison.

Les Pirates ont prouvé que leurs succès de 2013 n'étaient pas dus au hasard. Ils ont signé 88 victoires en 2014 et se sont battus avec les Cardinals de St. Louis jusqu'au bout pour le titre de la section centrale de la Nationale.

Toutefois, leur incapacité à détrôner les Cards ou à vaincre les Giants — qui ensemble ont gagné trois des quatre derniers titres de la Série mondiale — a servi à rappeler que même si les Pirates ont réduit l'écart avec l'élite du Baseball majeur, ils n'en font pas encore partie.

«Nos attentes sont de gagner et de nous placer en position pour mettre la main sur un championnat, a expliqué le voltigeur de centre Andrew McCutchen. Nous avons encore du travail à faire au cours de la saison morte.»

Les décisions à prendre au cours de l'hiver vont démontrer l'engagement des Pirates et la profondeur du portefeuille du propriétaire Bob Nutting. Martin sera un des joueurs les plus convoités après une autre excellente saison au cours de laquelle il a maintenu une moyenne de ,290 avec 11 circuits et 67 points produits. Il a aussi encadré de mains de maître le personnel de lanceurs parfois limités des Pirates. Finalement, il a retiré 37 coureurs en tentative de vol, un sommet dans les majeures, et a été le véritable meneur des Pirates.

Si le vétéran âgé de 31 ans est ouvert à la possibilité de rester avec les Pirates, il est aussi conscient que son prochain contrat pourrait être le dernier d'importance dans sa carrière. Nutting le sait très bien.

«Nous allons faire ce que nous pouvons faire, nous allons devoir fouiller dans nos ressources, a dit Nutting. Nous allons devoir aller au-delà du raisonnable et il est un joueur que nous adorons et pour lequel nous avons un respect immense. Nous espérons qu'il sera de retour.»

PLUS:pc