NOUVELLES

Le TSX continue de perdre des plumes avec les reculs du pétrole et du cuivre

02/10/2014 05:15 EDT | Actualisé 02/12/2014 05:12 EST

TORONTO - La Bourse de Toronto a continué de perdre des plumes jeudi, les actions liées aux ressources naturelles ayant généralement reculé, plombées par la dégringolade des prix du pétrole et du cuivre.

Après avoir culbuté de 115 points mercredi, l'indice composé S&P/TSX a échappé jeudi 44,8 points, pour terminer à 14 760,64 points, une chute qui aurait pu être bien pire si ce n'avait été des gains des titres aurifères. Le cours du pétrole brut a reculé sous la barre des 90 $ US pour la première fois depuis avril 2013, tandis que le prix du cuivre a touché un creux de six mois.

Le dollar canadien s'est pour sa part apprécié de 0,07 cent US à 89,58 cents US.

Sur Wall Street, les principaux indices boursiers américains ont connu une journée terne, la moyenne Dow Jones ayant reculé de 3,66 points à 16 801,05 points, après avoir plongé mercredi de 238 points. L'indice élargi S&P 500 a effacé 0,01 point à 1946,17 points et l'indice composé du Nasdaq a gagné 8,11 points à 4430,2 points.

Le secteur minier du parquet torontois a rendu un pour cent, le cours du cuivre ayant abandonné 4 cents US à 3 $ US la livre à la Bourse des matières premières de New York. L'action de HudBay Minerals (TSX:HBM) a rendu 25 cents à 9,15 $.

Le groupe de l'énergie a pour sa part essuyé un recul de 0,75 pour cent. Le prix du pétrole brut a clôturé la journée en hausse de 28 cents US à 91,01 $ US le baril à New York, mais il a retraité jusqu'à 88,18 $ US plus tôt dans la séance.

Depuis le début de l'année, le baril de brut affiche une perte d'environ neuf pour cent. Le secteur de l'énergie du parquet torontois a cumulé une perte d'environ 12 pour cent au cours du dernier mois, ce qui en fait un des principaux contributeurs au recul de plus de quatre pour cent qu'a enregistré le TSX en septembre.

Outre l'impact des inquiétudes entourant la reprise économique mondiale, les matières premières ont aussi souffert de la montée du dollar américain, qui s'est fortement raffermi ces dernières semaines à la suite de la publication d'une série de rapports économiques qui ont persuadés certains investisseurs que la Réserve fédérale pourrait hausser ses taux d'intérêt plus rapidement que prévu l'an prochain.

Un dollar américain plus vigoureux exerce une pression sur les cours des ressources naturelles puisqu'il rend les matières premières plus dispendieuses pour les investisseurs qui effectuent leurs transactions à l'aide d'autres devises, alors que les prix des métaux et du pétrole sont toujours exprimés en dollars américains.

Ailleurs sur le TSX, le secteur de la finance a cédé un pour cent. L'action de la Banque Scotia (TSX:BNS) a effacé 73 cents à 68,92 $.

Le secteur aurifère a limité les pertes avec un gain d'environ un pour cent. Le prix du lingot d'or a malgré tout reculé de 40 cents US à 1215,10 $ US l'once à New York. Le titre de Goldcorp (TSX:G) a avancé de 48 cents à 26,93 $.

L'action du Canadien Pacifique (TSX:CP) est l'une des seules à avoir connu une bonne journée, avec un gain de 11,89 $, soit 5,34 pour cent, à 234,70 $ à la Bourse de Toronto. Le transporteur ferroviaire a affirmé mercredi qu'il croyait pouvoir doubler ses profits au cours des quatre prochaines années. Son chef de la direction, Hunter Harrison, a aussi indiqué avoir l'intention de faire croître son chiffre d'affaires annuel à 10 milliards $ au cours de la même période.

PLUS:pc