NOUVELLES

Jarome Iginla complète un groupe de jeunes étoiles chez l'Avalanche

02/10/2014 06:20 EDT | Actualisé 02/12/2014 05:12 EST

ENGLEWOOD, États-Unis - Tranquillement, mais sûrement, Jarome Iginla est en train de trouver son rythme avec l'Avalanche du Colorado.

Ce n'est pas facile, étant donné la vitesse de ses jeunes étoiles.

Âgé de 37 ans, Iginla tente simplement de suivre la cadence imposée par la nouvelle génération. Il a choisi cette destination en tant que joueur autonome puisque l'équipe a tous les ingrédients nécessaires: un joueur phénoménal en la recrue par excellence de la dernière saison Nathan MacKinnon, un gardien de première classe en Semyon Varlamov et un entraîneur qui n'a pas peur de sortir des sentiers battus et qui sait comment aller chercher le meilleur de ses joueurs en Patrick Roy.

En raison de son âge, Iginla n'a plus beaucoup de temps pour soulever la coupe Stanley.

En raison de sa jeunesse, l'Avalanche est bien contente de pouvoir compter sur un leader de plus comme Iginla.

«Il va y avoir des soirées amusantes en raison du talent au sein de l'équipe et la vitesse qui vient avec, a dit Iginla, auteur de 30 buts la saison dernière avec les Bruins de Boston. Je suis très impressionné par la vitesse d'exécution et la créativité des gars.»

Iginla est impressionné par l'Avalanche depuis un certain temps déjà, lui qui l'a vue égaler un record d'équipe avec 52 victoires lors de la première saison de Roy derrière le banc. Il était difficile de ne pas suivre l'Avalanche la saison dernière, quand elle a surpris le monde du hockey en se qualifiant pour les éliminatoires pour une première fois depuis 2010.

Ce qui s'est ensuite passé a toutefois hanté Roy pendant tout l'été — un but en supplémentaire du Wild du Minnesota lors du match no 7 de leur série de premier tour a mis fin à leur campagne.

«Nous pensons encore à ce but», a dit Roy.

C'est pour cette raison que Roy et son ancien coéquipier Joe Sakic, maintenant directeur général de l'équipe, ont voulu ajouter quelques vétérans aguerris à leur noyau de jeunes étoiles afin de mieux les encadrer dans les moments difficiles. Sakic a transigé pour mettre la main sur Daniel Brière et Brad Stuart. Et quand Paul Stastny a décidé de quitter pour les Blues de St. Louis, ils ont mis Iginla sous contrat.

«Plus vous avez de meneurs dans le vestiaire, mieux c'est», a dit Sakic.

Et maintenant, le vrai défi est devant eux: gagner quand tous les yeux sont tournés vers eux.

«Oui, il y a un peu plus de pression, a admis Brière. Mais je préfère jouer pour une équipe où il y a des attentes, parce que ça veut dire que vous devriez gagner si vous faites bien votre travail. J'aime la composition de cette équipe. Ce qu'elle a accomplie l'an dernier est remarquable.»

PLUS:pc