NOUVELLES

Gazon synthétique: Une ex-joueuse étoile canadienne appuie la poursuite

02/10/2014 11:21 EDT | Actualisé 02/12/2014 05:12 EST

Carrie Serwetnyk a déclaré que de disputer une Coupe du monde de soccer féminin sur du gazon synthétique équivaut à forcer un athlète olympique à courir sur une piste en gravier.

Serwetnyk a déjà joué pour l'équipe canadienne de soccer féminin, et elle fut la première dame à être intronisée au Temple de la renommée du soccer canadien.

Serwetnyk a émis ces commentaires lors d'une conférence téléphonique organisée par les avocats représentant un groupe de joueuses étoiles qui ont déposé une poursuite pour empêcher la présentation de la Coupe du monde de soccer féminin de 2015 au Canada sur une surface synthétique.

Les joueuses, menées par l'attaquante étoile de l'équipe américaine Abby Wambach, ont déposé une poursuite au Tribunal des droits de la personne de l'Ontario.

Les joueuses considèrent qu'elles sont exposées à des risques de blessures plus importants sur une surface synthétique, et ajoutent qu'elle influe sur la façon dont se déroule un match et sur la réaction du ballon.

Les hommes ont toujours disputé leur Coupe du monde sur du gazon naturel, et cette situation ne changera pas de sitôt.

Les avocats du groupe estiment qu'il en coûterait de 2 à 3 millions $ pour remplacer la surface synthétique par du gazon naturel lors du tournoi.

PLUS:pc