NOUVELLES

Deux millions de fidèles arrivent à La Mecque pour le pélerinage annuel du hajj

02/10/2014 07:50 EDT | Actualisé 02/12/2014 05:12 EST
Nabeel Turner via Getty Images

LA MECQUE, Arabie saoudite - Environ deux millions de pèlerins musulmans se sont rassemblés vendredi sur une colline désertique, près de La Mecque en Arabie saoudite, pour témoigner de leur foi et de leur repentir à l'occasion du grand pèlerinage islamique annuel.

Des hommes et des femmes pleuraient à chaudes larmes sur le mont Ararat en tendant les mains vers le ciel pour implorer Dieu.

Les fidèles croient qu'en ce jour, les portes du paradis sont ouvertes, les prières sont entendues et les péchés peuvent être pardonnés.

Le pèlerinage est très exigeant physiquement et implique plusieurs rites, notamment de circuler autour de la Kaaba sept fois au début et à la fin du hajj. Ce pèlerinage est le pilier central de l'Islam et doit être effectué par tout homme en santé au moins une fois pendant sa vie.

Tous les pèlerins mâles, peu importe leur statut social, revêtent des robes blanches pendant le hajj, pour illustrer leur égalité devant Dieu. Les femmes se couvrent la tête, portent des vêtements amples et évitent le maquillage et autres ornements pour se détacher des plaisirs terrestres et de leur beauté physique.

C'est sur le mont Ararat, il y a 1400 ans, que le prophète Mahomet aurait prononcé son dernier sermon pendant le hajj. Il avait alors appelé à l'unification des musulmans. Il avait rappelé à ses fidèles les droits des femmes et que la vie de tout musulman est sacrée.

Le hajj met en présence des pèlerins musulmans provenant de partout dans le monde, qui prient ensemble à La Mecque pendant environ cinq jours.

Les pèlerins provenant des pays les plus durement touchés par l'épidémie de virus Ebola sont toutefois absents cette année. Tous les pèlerins étrangers doivent fournir des détails concernant leurs déplacements des 21 derniers jours au moment d'arriver en Arabie saoudite.

L'Arabie saoudite a refusé d'émettre des visas de travail ou de pèlerinage aux résidants de la Sierra Leone, du Liberia et de la Guinée pour tenter d'empêcher le virus de se propager pendant le hajj.

Des milliers de caméras de sécurité, dont plusieurs cachées, ont été installées pour surveiller les pèlerins, et 70 000 membres des forces de l'ordre ont été déployés.

INOLTRE SU HUFFPOST

Pélerinage annuel du hajj