POLITIQUE

Philippe Couillard est prêt à agir en matière d'intimidation (VIDÉO)

01/10/2014 09:31 EDT | Actualisé 03/10/2014 02:16 EDT

Le premier ministre du Québec est prêt à mettre en oeuvre de nouvelles mesures législatives pour faire de la lutte contre l'intimidation une priorité. Dans une entrevue accordée à Radio-Canada, à la veille de l'ouverture du Forum qu'il avait promis sur la question en campagne électorale, Philippe Couillard donne un premier aperçu des gestes qu'il compte poser.

Un texte de Julie Dufresne

Le premier ministre se dit convaincu que ce forum débouchera sur des actions concrètes, qu'elles soient législatives ou réglementaires, ou encore qu'il amènera le gouvernement à soutenir des organismes communautaires ou du milieu scolaire.

Comme bien des Québécois, Philippe Couillard a été touché par la mort de Marjorie Raymond en 2011. La mère de l'adolescente de 15 ans, de Sainte-Anne-des-Monts, avait raconté que des problèmes d'intimidation à l'école avaient conduit sa fille au suicide.

Le gouvernement libéral de Jean Charest avait par la suite fait adopter une loi afin que chaque école se dote d'un plan de lutte contre l'intimidation.

Le gouvernement Couillard est maintenant prêt à aller plus loin : « Est-ce que ce même projet [de loi] doit être repris? Bonifié? Certes, il y a des modifications à apporter. Mais il n'y a pas que la voie législative, il y a d'autres voies. On va se servir du forum pour cibler des actions. »

Comme ce fut le cas pour l'adoption du projet de loi sur les soins de fin de vie, le premier ministre souhaite que les discussions s'élèvent au-dessus de la partisanerie.

Besoin de formation

Jasmin Roy prendra part au Forum. Depuis plusieurs années déjà, il fait de la lutte contre l'homophobie et l'intimidation une bataille personnelle, au sein de la fondation qui porte son nom.

Selon M. Roy, il est nécessaire de prodiguer de la formation, particulièrement aux parents.

« Dans les écoles, les jeunes sont capables de nommer leur problème, d'identifier ce que sont l'intimidation, le conflit, l'altercation, la violence », dit-il. Mais il en va autrement des parents qu'il rencontre : « C'est un autre univers », déplore-t-il.

Nombre de parents sont incapables de nommer les choses, décrit en substance Jasmin Roy. Ils peuvent aller jusqu'à dire aux enfants de ne pas se laisser faire dans la cour d'école et de répliquer par un coup de poing sur la gueule. « Ce sont des conseils que des parents donnent encore », dénonce Jasmin Roy, qui insiste sur l'importance de sensibiliser la population aux bonnes méthodes de résolution de conflit.

Relativement au forum instauré par le gouvernement Couillard, Jasmin Roy craint cependant qu'en raison des compressions en cours au Québec, les intervenants n'aient pas, à terme, les moyens de leur ambition.

« C'est supposé débloquer sur un plan d'action. Or, on est dans les compressions budgétaires, fait-il valoir. La balle est dans leur camp [au gouvernement] parce que je ne pense pas qu'on puisse avoir un plan d'action à coût zéro. À moindre coût, oui. »

Des moyens limités

En période de redressement des finances publiques, le gouvernement reconnaît que les moyens seront limités.

« Il n'y a pas eu de budget défini », a expliqué plus tôt cette semaine la ministre responsable de la Lutte contre l'intimidation, Francine Charbonneau, qui a précisé que toute nouvelle mesure serait financée à même le budget existant du ministère de la Famille.

Pour le premier ministre Philippe Couillard, il importe de bien cibler ce qu'il faut faire : « Choisissons les bonnes façons parce qu'avec l'état des finances publiques, finie l'époque où on se dispersait en espérant que quelque chose fonctionne. »

Le Forum sur la lutte contre l'intimidation n'abordera pas que les problèmes des jeunes. Il sera également question d'intimidation en milieu de travail et de maltraitance des aînés. Le premier ministre Couillard laisse entendre que tous ces aspects pourraient être inclus dans un même projet de loi.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les capsules contre l'intimidation de la Fondation Jasmin roy