NOUVELLES

L'indice phare de la Bourse de Toronto plonge de plus de 150 points

01/10/2014 05:25 EDT | Actualisé 01/12/2014 05:12 EST

TORONTO - La publication de données économiques plus faibles que prévu aux États-Unis a alimenté les inquiétudes au sujet de l'économie mondiale et forcé les marchés boursiers nord-américains à commencer le quatrième trimestre profondément dans le rouge.

Après avoir cumulé un recul de 4,25 pour cent tout au long du mois de septembre, l'indice composé S&P/TSX du parquet torontois a plongé mercredi de 155,07 points pour terminer la séance à 14 805,44 points.

Les marchés new-yorkais ont aussi perdu des plumes. La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a échappé 238,19 points à 16 804,71 points, après que l'indice manufacturier de l'institut des gestionnaires en approvisionnement se soit établi à 56,6 points en septembre, en baisse par rapport à celui de 59 points du mois d'août et en deçà de l'indice de 58 points attendu par les analystes.

Cette nouvelle donnée est en outre venue s'ajouter aux récents rapports manufacturiers décevants de la Chine et de l'Europe.

Le Nasdaq a perdu mercredi 71,3 points à 4422,09 points et l'indice élargi S&P 500 a rendu 26,13 points à 1946,16 points.

Le dollar canadien s'est apprécié de 0,22 cent US à 89,51 cents US, le billet vert américain s'étant affaibli après la publication, en milieu d'avant-midi, des données sur le secteur manufacturier.

La plupart des secteurs du TSX ont reculé mercredi, le secteur de l'industrie en tête avec une glissade de 2,1 pour cent. Les actions des transporteurs aériens ont reculé, les investisseurs craignant que l'épidémie du virus Ebola ne décourage les gens de voyager.

L'action d'Air Canada (TSX:AC.B) a cédé 39 cents, soit 4,55 pour cent, à 8,16 $. Ailleurs dans ce groupe, le titre de Westport Innovations (TSX:WPT) a plongé de près de 25 pour cent à 8,84 $ après que la société de moteurs au gaz naturel eut réduit ses prévisions de revenus pour 2014.

Le secteur torontois de l'énergie a effacé 2,07 pour cent, le cours du pétrole brut ayant reculé de 43 cents US à 90,73 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. Le prix du brut a fortement chuté récemment pour flirter avec des creux de deux ans, dans un contexte où la demande s'atténue pendant que les réserves sont abondantes.

Le groupe des métaux de base a perdu 1,3 pour cent, même si le cours du cuivre a avancé de 2 cents US à 3,02 $ US la livre à New York.

Le secteur aurifère a progressé de 0,08 pour cent, tandis que le prix du lingot d'or a gagné 3,90 $ US à 1215,5 $ US l'once à New York.

PLUS:pc