NOUVELLES

Des soldats afghans qui ont fui vers le Canada craignent retourner chez eux

01/10/2014 08:42 EDT | Actualisé 01/12/2014 05:12 EST

BATAVIA, États-Unis - Trois officiers militaires afghans qui voulaient se réfugier au Canada après avoir fui lors d'un exercice militaire au Massachusetts ont indiqué mercredi qu'ils cherchaient à se protéger des violences talibanes dans leur pays d'origine, mais qu'ils craignent maintenant la colère de leur propre gouvernement.

Selon le major Jan Mohammad Arash, le danger s'est multiplié depuis qu'il a fui en compagnie des capitaines Noorullah Aminyar et Nohammed Nasir Askarzada. Les trois hommes ont parcouru plus de 800 kilomètres en taxi à partir d'un Wal-Mart à Cape Cod, au Massachusetts, vers Niagara Falls.

Le 22 septembre dernier, les trois hommes ont traversé à pied le pont Rainbow, qui relie l'État de New York à l'Ontario, et ont demandé refuge. Les autorités américaines leur ont toutefois bloqué le passage et les ont accusés d'avoir violé les règles d'immigration. Ils ont ensuite amorcé des procédures d'expatriation.

Le major Arash a déclaré à partir d'une prison de la banlieue de Buffalo que leurs photos se sont retrouvées dans les journaux en Afghanistan, au Pakistan et à travers le monde et que le gouvernement afghan s'était tourné contre eux.

Ils ont tous indiqué qu'ils craignaient d'être tués, emprisonnés ou torturés s'ils étaient renvoyés en Afghanistan.

PLUS:pc