NOUVELLES

Cas d'Ebola aux États-Unis: une vingtaine de personnes sont en observation

01/10/2014 08:05 EDT | Actualisé 01/12/2014 05:12 EST

DALLAS - Un homme qui était récemment rentré à Dallas depuis le Libéria est infecté par le virus d'Ebola.

L'homme, qui n'a pas été identifié, est gravement malade et a été placé en quarantaine à l'hôpital Texas Health Presbyterian depuis dimanche.

Le directeur des Centres de contrôle et de prévention des maladies des États-Unis, le docteur Tom Frieden, a indiqué que l'homme a quitté le Libéria le 19 septembre et qu'il est arrivé aux États-Unis le lendemain pour visiter des proches. Il a commencé à avoir des problèmes de santé quatre ou cinq jours plus tard.

L'homme s'est présenté à l'hôpital deux jours plus tard mais il a reçu son congé, puisque les autorités ne savaient pas à ce moment qu'il avait visité l'Afrique de l'Ouest. L'homme est revenu quand son état a continué à se détériorer. Les responsables discutent actuellement des options de traitement qui sont disponibles.

Les trois ambulanciers qui ont transporté l'individu à l'hôpital ont été testés, puisque l'homme vomissait à bord de l'ambulance, mais ils ne semblent pas avoir été infectés. Ils sont néanmoins confinés chez eux pendant qu'on surveille l'évolution de leur état de santé.

Entre 12 et 18 autres personnes auraient aussi eu des contacts avec l'homme, dont certains membres de sa famille. Le docteur Frieden a indiqué à l'Associated Press que tous ceux qui développent une fièvre seront immédiatement placés en quarantaine, de manière à stopper la chaîne de transmission.

Le docteur Frieden a ajouté qu'on ne sait pas comment l'homme a été infecté par le virus. Il a aussi dit croire que le virus ne se propagera pas aux États-Unis.

Un représentant de la communauté libérienne du nord du Texas, qui compte quelque 10 000 membres, a toutefois remis ces assurances en question, compte tenu des ravages que le virus a fait au Libéria. Il a demandé que l'identité de l'homme et de sa famille soient révélés, pour que ceux qui auraient eu des contacts avec eux puissent être testés.

Les premiers symptômes peuvent émerger seulement 21 jours après l'infection. Une victime n'est pas contagieuse avant ce moment, et il faut entrer en contact étroit avec ses fluides corporels pour s'infecter.

La pire épidémie d'Ebola de l'histoire a jusqu'à présent fait quelque 6500 malades et plus de 3000 morts au Libéria, en Guinée, en Sierra Leone, au Nigeria et au Sénégal.

PLUS:pc