POLITIQUE

Vol nolisé aux frais des contribuables: Lise Thériault défend sa décision

30/09/2014 03:39 EDT | Actualisé 30/09/2014 03:49 EDT
PC

QUÉBEC - La ministre de la Sécurité publique, Lise Thériault, a défendu mardi sa décision de noliser un avion pour revenir de vacances des Îles-de-la-Madeleine, le tout aux frais des contribuables.

Le 13 août dernier, l'avion qui devait ramener la ministre des Îles-de-la-Madeleine, à ses frais, a connu un ennui mécanique. Puisqu'elle devrait arriver à Québec vers midi pour présenter ses dossiers au conseil des ministres, Lise Thériault a fait noliser un avion privé pour la ramener dans la Vieille Capitale. La facture de 2 194,78$ a été assumée par les fonds publics.

Interrogée à savoir pourquoi les contribuables devraient payer pour sa mésaventure, la ministre a affirmé: «Je suis ministre sept jours sur sept, 365 jours par année, 24 heures sur 24».

«Je ne peux pas prévoir l'imprévisible, ce qui veut dire un bris mécanique», a-t-elle ajouté.

Lise Thériault explique qu'elle devait absolument présenter des dossiers à ses collègues ce jour-là. «Et il n'y a que moi qui peux présenter les dossiers qui regardent le ministère de la Sécurité publique», dit-elle.

«Vous comprendrez que lorsqu'on planifie des vacances, on ne peut pas s'attendre à savoir qu'il va y avoir un dossier, quatre, cinq, six semaines après», dit-elle.

Elle affirme également qu'il lui était impossible de faire sa présentation à ses collègues par téléphone, comme cela se fait parfois.

«Et puisque je suis ministre et vice-première ministre, on a trouvé la meilleure manière pour pouvoir me ramener pour qu'on puisse régler les affaires de l'État et exactement ce qui s'est passé», dit-elle.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

12 promesses de Philippe Couillard