NOUVELLES

Une vague d'attentats coûte la vie à au moins 47 personnes en Irak

30/09/2014 05:15 EDT | Actualisé 30/11/2014 05:12 EST

BAGDAD - Une vague d'attentats à la voiture piégée visant des secteurs chiites a coûté la vie à au moins 47 personnes, dont plus de 20 dans la seule capitale Bagdad, ont indiqué les autorités, mardi.

Personne n'a revendiqué la responsabilité de ces attentats, qui ont sans doute été commis par des extrémistes sunnites. Le groupe terroriste État islamique (EI) qui s'est emparé du tiers du territoire irakien au cours d'une offensive éclair, l'été dernier, a déjà revendiqué des attaques similaires.

L'attentat le plus meurtrier est survenu dans un quartier du nord-ouest de Bagdad, tuant huit personnes et en blessant 15 autres. Un autre attentat à la voiture piégée a fait sept morts et 21 blessés. Ailleurs dans la capitale, sept autres personnes ont été tuées et 13 autres ont été blessées par des tirs de mortier, ont dit les autorités policières. Les trois attaques ont visé des quartiers sunnites.

À l'extérieur de Bagdad, un attentat à la voiture piégée a tué quatre civils et deux policiers à Karbala, une ville sainte pour les sunnites. Seize personnes ont aussi été blessées par l'explosion.

D'autres attentats meurtriers ont ensanglanté les rues d'Iskandariya et de Najaf.

Les responsables médicaux ont confirmé le bilan des attentats.

PLUS:pc