NOUVELLES

Tigers: Scherzer, Verlander, Price et Porcello comme rotation au 1er tour

30/09/2014 06:47 EDT | Actualisé 30/11/2014 05:12 EST

DÉTROIT - Les Tigers de Detroit vont amorcer les séries de la même façon que l'an dernier: Max Scherzer au monticule dans le premier match, puis Justin Verlander lors du deuxième.

Le gérant Brad Ausmus a fait connaître sa rotation pour le premier tour dans l'Américaine, à partir de jeudi à Baltimore. Scherzer a aussi été choisi pour le premier match des séries en 2013, peu avant d'obtenir le Cy Young. En 2014, il a montré une fiche de 18-5 et une moyenne de 3,15.

«Il a été notre meilleur lanceur», a résumé Ausmus.

Les Tigers peuvent compter sur les trois derniers gagnants du Cy Young dans l'Américaine: Scherzer, David Price et Verlander. Price (15-12) sera le partant lors du troisième match, dimanche à Detroit, puis on donnera la balle à Rick Porcello (15-13) pour le quatrième match.

La saison a été couci-couça pour Verlander (15-12, moyenne de 4,54), mais ses deux derniers départs ont été encourageants. Il a signé deux gains et a lancé pendant sept manches et un tiers et huit manches, allouant un seul point à chaque sortie.

Les Tigers ont atteint la série de championnat de l'Américaine lors des trois dernières saisons, triomphant en 2012. Une partie des succès revient aux lanceurs partants du club, qui ont affiché une moyenne de 2,12 en séries, depuis 2012.

Il reste que l'équipe est encore à la recherche d'un premier titre de la Série mondiale depuis 1984.

«En général oui, les lanceurs peuvent faire la différence, mais vous ne savez jamais comment ça va se passer, a dit Ausmus, qui en est à sa première saison aux commandes pour Detroit. Parfois le match va finir 12-10. Nous avons confiance en nos gars mais l'allure que vont prendre les matches, ça reste de l'inconnu.»

Les Tigers et les Cards de St. Louis sont les seules équipes à avoir atteint les séries pour une quatrième année d'affilée.

Scherzer, Victor Martinez et Torii Hunter sont parmi les joueurs des Tigers qui peuvent accéder à l'autonomie après la campagne. Il est donc légitime de se demander si le temps est compté pour que le groupe actuel puisse tout rafler, même si les Tigers ont accepté de délier les cordons de la bourse ces dernières années.

«C'est un peu difficile de ne pas savoir qui va rester ou pas, mais notre tâche en ce moment est d'essayer de gagner la Série mondiale, a confié Verlander. Ce qui va arriver l'an prochain, on va s'en occuper l'an prochain.»

PLUS:pc