NOUVELLES

Éruption d'un volcan au Japon: 36 victimes trouvées sans vie au sommet

29/09/2014 09:55 EDT | Actualisé 29/11/2014 05:12 EST

TOKYO - Cinq autres corps ont été retrouvés lundi près du sommet d'un volcan japonais qui est entré en éruption samedi, portant le bilan à au moins 36 morts.

Des gaz toxiques et des nuages de cendres ont ensuite contraint les secouristes à suspendre leurs opérations.

Huit autres corps ont été évacués du mont Ontake avant que les activités ne soient suspendues vers 13 h 30, heure locale, a dit Naofumi Miyairi, un porte-parole de la police de la préfecture de Nagano.

Douze corps ont maintenant été évacués et au moins 24 se trouvent toujours sur la montagne. On ne sait pas exactement comment les victimes sont mortes, mais les experts croient qu'elles peuvent avoir été suffoquées par la cendre et les gaz toxiques ou écrasées par des rochers, ou une combinaison des deux.

Certains corps portaient des contusions graves.

Un survivant a raconté s'être réfugié dans le sous-sol d'un chalet, pour se mettre à l'abri des rochers qui pleuvaient. Une autre a dit s'être protégée la tête avec son sac à dos, et qu'un contenant de métal qui se trouvait à l'intérieur a été complètement aplati.

Un photographe de montagne expérimenté, Yuji Tsuno, se trouvait près du sommet au moment de l'éruption. Il a attendu une vingtaine de minutes que la fumée commence à de dissiper avant de descendre. Il a alors rencontré un homme qui remontait vers le sommet.

«Je lui a dit de redescendre avec moi, mais il m'a dit qu'il devait porter secours à son enfant. Je n'ai pas pu l'arrêter», a dit M. Tsuno.

La police a plus tard indiqué que les nouvelles victimes ont été retrouvées près d'un sanctuaire au sommet, dans le même secteur que les autres.

L'éruption a pris les sismologues de court. Même si une activité sismique accrue était notée depuis deux semaines, rien ne permettait d'anticiper une éruption importante, a dit Satoshi Deguchi, de l'Agence météorologique du Japon.

Le réseau de télévision japonais TBS a diffusé des images montrant des soldats qui transportaient des sacs mortuaires jaunes vers un hélicoptère dont les pales tournaient toujours.

Les corps ont été acheminés vers une petite école primaire de la ville voisine de Kiso, où ils ont été examinés dans le gymnase. Les proches des victimes patientaient à l'hôtel de ville, à proximité de l'école.

Plus de 200 pompiers et soldats, dont certains munis d'équipements de détection des gaz, participaient aux opérations de secours. Les secouristes ont rapporté une forte odeur de soufre au moment d'interrompre les opérations.

Environ 250 personnes se trouvaient sur les pentes du mont Ontake, dans le centre du Japon, lorsque l'éruption s'est produite. La plupart ont pu quitter rapidement le secteur pour s'en tirer indemnes. L'endroit est très populaire auprès des amateurs d'escalade. Peu avant midi samedi, le volcan est entré en éruption avec un bruit semblable à un coup de tonnerre, crachant de larges panaches de cendre blanche.

Le mont Ontake est situé à environ 210 kilomètres à l’ouest de Tokyo, sur la frontière entre les préfectures de Nagano et Gifu. Sa dernière éruption importante remontait à 1979.

PLUS:pc