NOUVELLES

Plusieurs braconniers sud-africains se retrouvent devant la justice

29/09/2014 12:56 EDT | Actualisé 29/11/2014 05:12 EST

PRETORIA, Afrique du Sud - Plusieurs braconniers sud-africains présumés se sont présentés devant la justice lundi.

On retrouve notamment un policier, un pilote et un avocat parmi les accusés, qui sont soupçonnés d'avoir tué plus d'une vingtaine de rhinocéros au cours des dernières années.

Un juge a ordonné que le leader présumé du groupe, Hugo Ras, et plusieurs autres suspects soient maintenus en détention. Il se prononcera sur le sort d'autres suspects mardi.

Des écologistes affirment que ce réseau illustre bien jusqu'où les braconniers sont prêts à aller pour répondre à la demande asiatique pour les produits du rhinocéros, surtout en Chine et au Vietnam.

Le réseau était apparemment actif dans cinq des neuf provinces d'Afrique du Sud et aurait tué 24 rhinocéros entre 2008 et 2012, selon la police. Le réseau aurait aussi acheté des cornes de rhinocéros à d'autres braconniers.

Les suspects ont été épinglés le 19 septembre lors de multiples perquisitions simultanées.

Près de 800 rhinocéros ont été braconnés cette année en Afrique du Sud, surtout dans le parc national de Kruger. Environ un millier de bêtes avaient été abattues en 2013, soit trois fois plus qu'en 2010.

Plusieurs consommateurs asiatiques attribuent des propriétés curatives aux cornes de rhinocéros, même si elles sont faites d'une substance similaire aux ongles humains.

PLUS:pc