NOUVELLES

Le TSX recule de nouveau après une nouvelle ronde de données décevantes en Chine

29/09/2014 05:39 EDT | Actualisé 29/11/2014 05:12 EST

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en baisse une nouvelle fois, lundi, les opérateurs continuant à opter pour la prudence dans la foulée de la publication de nouvelles données économiques décevantes en Chine, qui sont venues accentuer les doutes quant à la vigueur de l'économie mondiale.

L'indice composé S&P/TSX a terminé en baisse de 49,85 points, à 14 976,92 points, après avoir affiché plus tôt dans la séance une perte de 174 points. L'indice de référence du parquet avait abandonné 1,55 pour cent sur l'ensemble de la semaine dernière.

Le dollar canadien s'est pour sa part apprécié de 0,01 cent US à 89,66 cents US.

Les principaux indices boursiers américains ont aussi terminé la séance au-dessus de leurs pires niveaux de la journée. La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a cédé 41,93 points à 17 071,22 points, après avoir rendu un pour cent la semaine dernière. L'indice composé S&P 500 a perdu 5,05 points à 1977,8 points et l'indice composé du Nasdaq a retraité de 6,34 points à 4505,85 points.

Le secteur des minières du TSX a affiché le recul le plus important lundi, après que la Chine eut indiqué que les bénéfices de ses sociétés industrielles avaient reculé de 0,6 pour cent en août, ce qui laisse croire que la croissance économique du pays ralenti peut-être davantage.

Malgré les améliorations dans les données sur le secteur manufacturier chinois pour le mois de septembre, des analystes croient que le déclin de la production industrielle, le recul des prix des propriétés, la faiblesse des importations et la pression sur les prix dans les usines témoignent d'un affaiblissement des conditions économiques.

L'indice phare du TSX affiche une perte d'environ quatre pour cent depuis le début du mois de septembre, qui a la réputation d'être habituellement le pire de l'année. Ses principales pertes ont été observées dans les secteurs de l'énergie et des mines. Malgré tout, le S&P/TSX affiche toujours un gain de près de 10 pour cent par rapport au début de l'année.

Les inquiétudes sur la Chine ont contribué à la culbute du secteur des minières sur le parquet torontois. Celui-ci a effacé 1,7 pour cent, même si le cours du cuivre avançait de 2 cents US à 3,06 $ US la livre à la Bourse des matières premières de New York. L'action de HudBay Minerals (TSX:HBM) a pris 30 cents, soit trois pour cent, à 9,62 $.

Le secteur aurifère torontois a effacé un pour cent, tandis que le prix du lingot d'or a gagné 3,40 $ US à 1218,80 $ US l'once à New York.

Le secteur de la finance a aussi été faible, avec une baisse de 0,7 pour cent. L'action de la Banque Royale (TSX:RY) a rendu 87 cents à 79,57 $.

Le groupe des actions énergétiques a gagné 0,4 pour cent, marqué par l'annonce d'une importante transaction. Le géant du gaz naturel Encana (TSX:ECA) a annoncé son intention d'acheter l'américaine Athlon Energy pour 7,1 milliards $ US dans le cadre d'une transaction amicale. Son action a avancé de 47 cents à 24,06 $.

Le cours du pétrole brut a grimpé de 1,03 $ US à 94,57 $ US le baril à New York.

PLUS:pc