NOUVELLES

L'attrapé spectaculaire de Souza a permis à Zimmermann de signer l'exploit

29/09/2014 12:01 EDT | Actualisé 29/11/2014 05:12 EST

WASHINGTON - En voyant la balle filer loin au champ centre gauche, apparamment destinée à mettre fin à sa tentative de match sans point ni coup sûr, Jordan Zimmermann des Nationals de Washington a pensé: «C'est un double, aucun doute.»

Zimmermann n'était qu'à un retrait de marquer l'histoire dimanche, et dans un moment qui lui a paru durer une éternité, il a suivi des yeux le voltigeur de gauche Steven Souza fils — utilisé par mesure défensive en neuvième manche — qui pourchassait la balle.

«En m'approchant, a relaté Souza, je me suis dit: `Oh mon Dieu, ça va être très proche'. Et je me suis élancé dans les airs.»

Le dos au jeu, Souza a étiré le bout du gant et il a réalisé un attrapé sensationnel permettant à Zimmermann de signer le premier match sans point ni coup sûr de l'histoire des Nationals, vainqueurs chez eux des Marlins de Miami 1-0 à leur dernière sortie de la saison régulière.

«La seule chose que j'avais en tête, c'était de me rendre jusqu'à la balle peu importe la façon, a continué Souza. Rendu là, tout est devenu flou.»

Après s'être assuré avec sa main nue que la balle ne ressorte pas de son gant, il l'a levé afin de montrer à tout le monde qu'il avait bien fait l'attrapé.

Dans l'enclos des releveurs des Marlins au champ extérieur, c'était l'incrédulité totale.

«Quand il a capté la balle, a raconté le releveur Mike Dunn, on s'est tous regardés l'air de se dire: «Ça vient vraiment de se dérouler sous nos yeux?»

Le nom de Souza s'ajoute à la liste de joueurs qui ont effectué des attrapés spectaculaires afin de préserver des matchs sans point ni coup sûr.

Chez les Nationals, on évoquait surtout le «catch» de Dewayne Wise qui avait permis à Mark Buehrle des White Sox de Chicago de préserver son match parfait en 2009.

Avant que le premier frappeur de l'ordre des Marlins, Christian Yelich, ne cogne solidement une rapide de 94 milles à l'heure avec un compte de deux balles une prise après deux retraits en neuvième manche, le plus proche que les Marlins étaient passés d'obtenir un coup sûr avait été en cinquième manche. Trois coups en flèche ont été captés par des joueurs réservistes à l'avant-champ — Tyler Moore au premier but, Kevin Frandsen au troisième et Danny Espinosa à l'arrêt-court.

«Trois coups de canon, mais frappés directement dans les mains des gars, a noté Zimmermann. C'est à ce moment que je me suis dit que ça pouvait être le début de quelque chose de spécial.»

Zimmermann (14-5) a effectué 104 lancers, retirant 10 frappeurs sur des prises et ne voyant que deux frappeurs atteindre les sentiers. Après avoir retiré les 14 premiers frappeurs, il a cédé un but sur balles à Justin Bourn après deux retraits en cinquième manche. En septième, Garrett Jones a atteint le premier but sur une troisième prise que n'a pas maîtrisée le receveur Wilson Ramos. Mais Ramos a par la suite épinglé Jones au premier but.

«Jamais je n'aurais pensé signer l'exploit, a affirmé le droitier âgé de 28 ans, de nature réservée. Quand on regarde mes statistiques, j'accorde en moyenne un coup sûr par manche. Je me dis tout le temps que si je peux passer au travers de la première manche sans donner de coup sûr, eh bien ça va arriver en deuxième. Mais aujourd'hui c'était une de ses journées particulières.»

Une journée mémorable qui a couronné une formidable saison des Nationals, meilleure équipe de la Ligue nationale avec une fiche de 96-66. Les Nationals seront les hôtes des Giants de San Francisco ou des Pirates de Pittsburgh au début des séries de section, vendredi.

PLUS:pc